Le Palestinien, ce Jésus du 21ème siècle. Par le pasteur Luc Henrist

jesus-palestineJe lisais récemment un de ces nombreux articles diffamatoires sur Israël (qui d’autre pourrait-on diffamer sans être mal vu ?) que certaines personnes ont le plaisir de m’envoyer, afin que je les lise et que je comprenne (finalement) qu’il est immoral, pour ne pas dire inique, de soutenir Israël. On dirait que certains font une course pour voir qui rédigera, le premier, un article qui va apporter des « nouvelles » plus scandaleuses, plus choquantes que les autres afin de montrer et prouver, une fois de plus, que les israéliens sont des êtres monstrueux, pires (comme certains le disent) que les nazis…

J’ai parfois l’impression que ceux qui écrivent des articles pour des magazines ou des revues « chrétiennes » de tout bord, rivalisent avec les « vrais » journalistes, ceux qui ont le privilège d’écrire pour les « vrais » journaux, ceux qui sont « crédibles ». Et les auteurs de ces articles dans les journaux chrétiens vont donc faire de grands efforts pour ne surtout pas dire l’opposé de ce que déclarent ces « vrais » journalistes. Ils vont calquer leur opinion sur la leur, et répandre leurs « certitudes » afin que les lecteurs réalisent que ce qu’on leur dit ici, dans ce « canard chrétien », est certainement vrai (et vérifiable), puisque cela reflète l’opinion des « vrais » journalistes (non-chrétiens) qui écrivent pour les « grands » journaux de ce monde…

Quand, par exemple, je vois le terme de « mur de séparation » (qui nous rappelle, bien entendu, le mur qui séparait les Juifs des non-Juifs dans le Temple, preuve de « discrimination »…) je me dis que, bizarrement, on ne parle jamais de TOUS les autres pays où il existe aussi des murs pour protéger les frontières (et la liste est pourtant TRÈS longue). Il est indéniable que l’Eglise Catholique ou même Protestante, dans sa vaste majorité, est pro-palestinien et anti-israélien.

Cela est dû sans doute, au fait que si on étudie l’Histoire de l’Eglise, on en arrive à la conclusion que les Chrétiens n’ont jamais aimé les Juifs et les ont toujours regardé comme des « concurrents » à éliminer.

Et c’est ce que la plupart des Chrétiens ont fait en déclarant fièrement que l’Eglise remplace maintenant Israël.

Car, voyez-vous, les Juifs ne se sont pas bien comportés et il est évident, comme le déclarait aussi Martin Luther, qu’il y a très peu de chance qu’ils se repentent pour les crimes qu’ils ont commis…

Une autre raison de ce mépris envers les Juifs « perfides », est sans doute aussi lié au fait que le Vatican (en tant qu’État) a des intérêts économiques, politiques, et possède des biens (propriétés, etc) dans de nombreux pays arabes…

Et puis, il est « intéressant » de noter que ces articles n’apportent que très rarement une nuance dans ce qu’ils avancent. La conclusion en est souvent: Les Juifs ont (toujours) tort et les Palestiniens ont (toujours) raison.

Pourtant, lorsqu’on parle de l’expulsion des Palestiniens de « leurs » terres, on semble oublier que les Juifs furent de nombreuses fois expulsés de pays « chrétiens » européens et même plus récemment de plusieurs pays de l’Afrique du Nord… Il est indéniable que même en Europe, des gens sont parfois expulsés de leur maison ou de leur terre ancestrale. Ils sont parfois « expropriés » comme ce fut le cas de mon oncle et ma tante qui ont dû quitter leur maison car on allait construire une autoroute sur leur propriété…

Il faut se rendre compte que cette manie de vouloir systématiquement critiquer et calomnier les Juifs de la plupart des chrétiens (même évangéliques) est le résultat de la philosophie qui prévaut dans le monde aujourd’hui. Et cette philosophie n’est absolument pas le fruit direct ou indirect de notre culture « judéo-chrétienne », dont il faut avouer qu’il ne reste pas grand-chose en Europe… car on l’a rejetée en masse. (Pensez, ne fut-ce qu’à la Constitution Européenne de laquelle même le nom de Dieu a été rejeté).

Non. Ce qui prévaut de nos jours, c’est « L’HUMANISME » même dans la plupart des églises. L’humanisme est (selon le dictionnaire) « une philosophie qui place l’homme au-dessus de tout » (même de Dieu, bien entendu). Au nom de la « charité », on pense que ce qui est le plus important, c’est le bien-être physique de mon prochain et la façon dont il est traité, alors que Jésus Lui, ne s’inquiète que du bien-être de nos ÂMES (c’est d’ailleurs une raison pour laquelle la plupart des Juifs de Son époque ne l’ont pas reconnu comme Messie, vu qu’Il ne les avait pas délivrés de l’occupation romaine…) Le programme de Jésus était tout autre… Il vaut mieux entrer dans le ciel aveugle ou avec seulement un bras que de brûler en enfer avec son corps entier…

Cette philosophie « humaniste » est tellement prépondérante dans notre société que personne n’aurait le courage de dire que notre « foi » est basée sur un fondement JUIF (les prophètes, les apôtres et Jésus-Christ, Lui-même) et non pas « humaniste »… car ce n’est tout simplement pas « politiquement correct ».

Tout le monde sait que l’Eglise a dédaigné et même persécuté les Juifs à travers les siècles, car ils les ont accusés de tous les crimes du monde et de celui, impardonnable, de déicide (bien que Jésus ait clairement dit sur la croix: « Pardonne leur car ils ne savent ce qu’ils font »)*.  Mais il faut croire, d’après ces « bons chrétiens » que cette prière de Jésus n’a pas été exaucée car il est clair que pour l’Eglise, les Juifs n’ont pas été pardonnés et restent pour toujours impardonnables sauf s’ils deviennent membres de l’Eglise…

Alors que si on regarde bien la réalité, ce sont les SOLDATS ROMAINS qui ont mis Jésus sur la croix (en tous cas c’est ce que disent les Evangiles, mais peut-être qu’on ne peut pas leur faire confiance non plus, vu que leurs auteurs étaient juifs aussi??) Et d’un point de vue historique, les Juifs n’avaient pas le droit de crucifier qui que ce soit vu qu’ils étaient sous occupation romaine… De plus on sait que la mise à mort juive, ce n’était pas la crucifixion mais la lapidation… Des milliers de Juifs ont été crucifiés par les romains pour divers motifs…

Et puis et surtout, finalement, qui est responsable pour la mort de Jésus? N’est-ce-pas vous, n’est-ce-pas moi? N’est-Il pas mort « à cause de MES/VOS péchés »?? Sinon, Sa mort était en vain… Donc, déclarer que les Juifs ont « tué Dieu » est non seulement erroné d’un point de vue biblique et même historique mais est complètement insensé car cela voudrait dire que les Juifs sont plus puissants que Dieu Lui-même vu qu’ils ont été capables de Le tuer… Bref, on tombe dans l’absurde…

* M.A.V.: D’autant que Jésus n’a cessé de répéter qu’il donnait sa vie et que personne ne la lui prenait :  « Car le Fils de l’homme est venu pour  …donner sa vie en rançon pour beaucoup. » (Mt 20 : 8)

Je dois avouer que je trouve « étonnant », pour ne pas dire « choquant » que certaines personnes, en principe, protestantes comme moi, et en principe « nées de nouveau », puissent adhérer à ce genre de propagande anti-juive diffusée par des magazines soi-disant « chrétiens »… qui appellent au « boycott » d’Israël, au « BDS »… au nom du christianisme ou de leur dénomination !

D’autre part, il est absolument clair que ce n’est pas parce que nous comprenons que Dieu a choisi Israël que cela veut dire automatiquement que nous détestons les Arabes ! Je me souviendrai toute ma vie que lorsque nous sommes arrivés en Israël ma femme et moi, les premières personnes qui nous ont accueillis chez elles avec beaucoup d’amour et un excellent repas, étaient des Palestiniens ! Mais, pour autant, nous ne pouvons pas oublier que le Dieu des Chrétiens est en réalité le « Dieu d’Israël« , que TOUS les prophètes étaient Juifs, TOUS les apôtres étaient Juifs, TOUS les disciples étaient Juifs et Jésus Lui-même est né en Israël, a vécu en tant que Juif, est mort en tant que Juif, et Il est pour toujours le « Roi des Juifs »...

Qu’Israël ne se comporte pas bien parfois, c’est indéniable (même chose pour la Belgique, la France, l’Italie, l’Allemagne -n’en parlons pas..- l’Autriche, la Suisse, l’Amérique, etc, etc). Mais de toute évidence, quand ce sont ces « autres pays » qui se comportent mal, ce n’est pas si grave et c’est vite oublié… Par contre quand c’est Israël qui se comporte mal, c’est une faute impardonnable, inoubliable et qui justifie comme certains le disent, qu’il faut « rayer Israël de la carte du monde », car c’est LE véritable obstacle à la Paix dans le monde (oui, rien de moins que cela!!).

D’autre part, la nouvelle façon de penser universelle veut nous faire croire qu’il existe un peuple au-dessus de tout reproche, de tout soupçon, car on ne trouve jamais aucune faute chez les braves palestiniens…

Par exemple, on ne trouvera pas un seul reproche à leur faire dans les articles de ces magazines « chrétiens » ou autres… On pourrait dire, sarcastiquement, que c’est clairement d’eux que Jésus parlait quand il disait un « Voici un israélite » (ou plus exactement maintenant un « Palestinien ») dans lequel il n’y a pas de fraude »…

Consciemment ou inconsciemment, le monde a transformé le peuple palestinien en un peuple « martyr » qui représente le nouveau Jésus, le nouvel « homme de douleur », celui qui est « mené comme un agneau à la boucherie »…

Cela s’appelle faire de la « projection » pour justifier la haine des Juifs, peuple déicide.

On a éliminé Israël dans la perspective spirituelle car (comme beaucoup le prétendent), Dieu aurait rejeté Israël (contrairement à ce que dit Paul dans Romains 11:1 et 2)… Mais, bien sûr, l’opinion « populaire » a plus de poids dans la balance que ce que dit la Bible (et surtout ce petit rabbin juif)… On a remplacé cet « Israël » par ce nouveau peuple « élu », les Palestiniens, peuple martyr, le souffre-douleur par excellence… car ils souffrent à cause de ces (sales) Juifs dont certains « détraqués » (comme moi) ont compassion…

L’européen moyen en veut au Juif qui, par le truchement de l’Histoire, l’a obligé à faire face à sa haine antisémite séculaire.

La repentance pour l’horreur de la Shoah perpétrée par les européens est devenu sujet « tabou » même dans les écoles où les professeurs n’ont plus le droit de parler de la « souffrance du peuple juif » car c’est maintenant le peuple palestinien qui souffre aux mains des israéliens, ces « nouveaux nazis »… Lorsqu’un Juif tue un Palestinien, il se rend à nouveau coupable de déicide, car le Palestinien incarne le « Jésus du 21ème siècle »

On n’hésite pas à faire des parallèles : Jésus est né à Bethléem (Palestine aujourd’hui), comme bien des Palestiniens. Il a vécu à Nazareth, comme bien des Palestiniens… Conclusion: Jésus était clairement Palestinien…

Nos églises semblent oublier (ou préfèrent passer sous silence) le fait, qu’en réalité, le peuple qui souffre le plus aujourd’hui, ce ne sont pas les Palestiniens mais bien les 150 millions de CHRÉTIENS se trouvant dans les pays communistes (la Corée du Nord en tête) et les nombreux pays musulmans… Mais il vaut mieux ne pas en parler pour plusieurs raisons (politiques, économiques, risque d’être taxé d’islamophobie, etc.) Et puis, comme c’est « Portes Ouvertes » (organisation « protestante » hollandaise) qui le déclare, ce n’est évidemment pas fiable aux yeux de certains…  https://www.portesouvertes.fr/persecution-des-chretiens/profils-pays/

En conclusion, je vous conseille de baser vos opinions sur les Juifs et Israël en prenant comme référence LE livre par excellence, LA BIBLE et non en vous basant sur des articles tendancieux trouvés dans des magazines soi-disant « chrétiens »…

SOLA SCRIPTURA!!

Luc HENRIST

26 août 2015

  1 Comment

  1. dany   •  

    Merci pour ce rappel….Les conciles de Nicée et autres ont fait beaucoup de mal.. Israel n’est pas parfait(moi non plus) mais Israel est la racine qui nous porte et en tant que disciples de Christ on ne peut s’en détacher ….Pardon Seigneur pour ceux qui se réclament de Toi et qui vivent si loin de Toi en parlant mal d’Israel !!! Je suis en train de lire un livre « une lecture juive du coran » de Hai Bar-Zeev et les juifs ont toujours pâti de la théologie et du comportement des « chrétiens » et cela a favorisé la montée de l’islam

Laisser un commentaire