Le conflit israélo-palestinien disséqué – Partie 5 : Nouvel Antisémitisme et Menace Mondiale de la fin des temps

Source : RENCONTRER DIEU

antisemite« O Dieu, ne reste pas dans le silence ! Ne te tais pas, et ne te repose pas, ô Dieu ! Car voici, tes ennemis s’agitent, Ceux qui te haïssent lèvent la tête. Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, Et ils délibèrent contre ceux que tu protèges. Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël ! » Psaumes 83.2

Introduction

Cette cinquième partie, comme toutes les autres parties, est capitale. Ce nouveau volet rentre dans le vif du sujet. Après un bref résumé de l’incomparable et extraordinaire histoire prophétique du peuple d’Israël, un rappel explicatif est donné sur ce nouvel antisémitisme sournois de la fin des temps plus connu sous le nom d’antisionisme. Effectivement, il est dommage de constater que bien peu de personnes connaissent véritablement le sens du mot sionisme et ne sont donc pas en mesure de comprendre la folie de l’antisionisme.

La vidéo continue par un triste florilège de discours criminels, antisémites et antisionistes de divers dirigeants religieux et de portes paroles du Hamas afin de montrer à tous le véritable caractère des opposants d’Israël et cette haine dont les véritables racines, comme nous le verront à l’avenir, sont spirituelles et non territoriales.

Plusieurs intervenants de tout bords font entendre leur voix concernant la situation au proche orient, l’importation du conflit en France et la gravité de ce conflit dont la portée est planétaire. Effectivement, au delà de cet antisémitisme, le conflit laisse apparaître une menace mondiale d’autant plus grande : l’intégrisme islamiste dont la forme la plus sévère se dévoile dans les mouvements djihadistes personnifiés notamment par le Hamas en Palestine et nouvellement l’EIIL (État Islamique en Iraq et au Levant ou encore Daesh ou Isis), une des nombreuses ramification de ce nouvel Islam dont le but clair et déclaré consiste à imposer un despotisme au monde entier et d’éliminer tout opposant par une violence des plus cruelle (décapitation, fusillade, torture etc). Rien de nouveau sous le soleil : à une époque pas si lointaine, une autre religion ayant déformé le sens des écritures a fait régné la terreur et la persécution : le catholicisme. Aujourd’hui, l’influence catholique diabolique étant dissipée, un nouveau despote se manifeste comme pour prendre ce bâton de relais infernal  : l’Islam intégriste et radical. Remplaçant le bûcher par la décapitation et la torture, une cruauté du même ordre coule dans les veines d’un mouvement fanatique engendré par le diable.

En 2014, une partie de l’Islam a décrété le rétablissement du Califat en Irak et en Syrie, c’est à dire la reconnaissance d’un nouveau successeur au prophète Mahomet à la tête d’un régime politique dirigé par une organisation armée djihadiste ralliant à sa cause de plus en plus de musulmans en vue d’étendre l’empire islamique au monde entier en appelant ces fidèles à entreprendre des actions individuelles meurtrières, des appels à la tuerie dans divers pays du monde. Ce n’est ici que la partie visible de l’Iceberg. Certains disent que l’EIIL a été engendré par la CIA dans le but de parachever le projet de remodelage du moyen Orient initié par les puissants de ce monde (banquiers, Bilderberg, franc-maçonnerie, tous tirant d’une main obscur les ficelles du mal pour articuler le pantin présidentielle et gouvernemental de plusieurs pays d’influence tel que les états-unis.). Peu importe, il n’en demeure pas moins que la menace est réelle et aussi prophétique car annoncé dans les livres. Yéshoua parle pour la fin des temps d’une détresse immense, d’une terreur comme il n’y en jamais eu et comme il n’y en aura jamais, Le roi David parle d’un complot planétaire, Le Rav Shaul(Paul) parle des temps de la fin comme étant des temps atroce et difficile à supporter en raison de la malice et de la méchanceté du monde, un temps ou les gens tueront en croyant rendre un culte à Dieu. L’apôtre Jean parle d’un grand persécuteur qui décapitent les croyants en Dieu. La seule entité à coupé des têtes au nom de Dieu demeure l’Islam. Le grand pontif de la Franc-Maçonnerie internationale moderne du nom de Albert Pike parle d’un cataclysme sociale finale formentée par ceux qui dirigent dans l’ombre et dans lequel l’Islam jouera un rôle majeur. Inutile de comprendre chaque rouage de cette mécanique infernale, l’essentielle est de connaitre l’existence de cette machine, son principes de fonctionnement, ses pièces principales, son but et sa finalité afin d’agir au mieux car nul ne peut le nier : toutes ces choses se réalisent sous nos yeux mais celui qui demeure en Dieu et se confie en Lui sera protégé par la foi dans le Messie Yéshoua(Jésus).

Le Hamas, dépeint dans la vidéo comme un atroce groupe criminel dominant sur les Palestiniens est une autre terrible réalité de cette islamisme intégriste aux multiples ramifications, ayant abandonné la voie de la vérité pour suivre le chemin de Caïn qui tua son frère Abel et se jetta ainsi dans les voies de Belial. Comme dit dans la vidéo : il n’est pas ici question de dénigrer le Coran ou cet Islam qui se veut Pacifiste dont plusieurs valeurs de paix et d’amour sont véritablement présentes, un Islam invitant ses fidèles à se tourner vers la Torah et les Évangiles et ordonnant un respect tout particulier envers tous les authentiques adorateur du Dieu unique qui suivent Ses commandements et Sa Parole sans rien en retrancher ni ajouter. Il n’est pas ici question de discuter des doctrines de l’Islam présentes dans le Coran et qui vont parfois à l’encontre de la Bible : cela nécessiterait un colossal travail tant il y a de choses à dire. Cependant une chose est certaine : Le Coran invite ses fidèles à suivre la Torah et à croire en l’Évangile : « Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. » (Coran 5.44) ; « Et Nous lui avons donné l´Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu´il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. » (Coran 5.46). Le Coran invite ses fidèles à consulter les véritables croyant qui se nourrissent de la parole de Dieu : « Et si tu es en doute sur ce que Nous t’avons fait connaître, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t’est venue de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent. » (Sourate 10.94)

Le véritable Islam se doit d’être en accord avec la Torah et les évangiles sans quoi il s’agit d’un faux Islam. Idem pour le christianisme : s’il n’est pas en accord avec les écritures, il s’agit d’un faux christianisme.unnamed

Evidemment, c’est malheureusement ce que nous constatons : beaucoup de croyants issus du christianisme ou de l’Islam suivent des faux enseignements pernicieux qui tordent le sens des écritures. Ils sont ainsi induit en erreur et L’avertissement de Jésus devient toujours plus vrai : « Entrez par la porte étroite car étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. »(Matthieu 7.14).

En vérité, tout comme le catholicisme s’est servi de la Bible pour commettre d’atroces crimes et répandre de fausses doctrines persistantes encore aujourd’hui, l’Islam intégriste se sert du Coran dans le même but : assouvir les plan du Satan qui ne cherche qu’à « dérober, égorger et détruire » alors que Yéshoua(Jésus) est si clair : « Moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. » (Jean 10.10). Malheureusement, la peur et la terreur paralyse la majorité des musulmans pacifiques qui, par leur silence, se soumettent consciemment ou inconsciemment à ce despotisme luciférien installé dans le monde arabo-musulman au nom de Dieu.

Trop peu osent dire la vérité mais heureusement, quelques courageux représentant religieux de l’Islam osent dire la Vérité comme par exemple l’Imam Rachid Birbach ou ce cheikh jordanien présenté dans une précédente vidéo, des personnes prenant la défense d’Israël et dénonçant la violence de tous ces extrémistes fanatiques criminels. Un cheikh (maître, vieillard, sage) est, chez les musulmans, un homme respecté en raison de son grand âge et surtout de ses connaissances scientifiques ou religieuses (c’est-à-dire la connaissance du Coran et de la sunna). Ce titre correspond au sage. Ainsi, le Cheikh Ahmad Adwan, un savant musulman qui vit en Jordanie, a déclaré sur sa page Facebook qu’il n’y a pas une telle chose comme la « Palestine » dans le Coran. « Allah a assigné la Terre Sainte aux enfants d’Israël jusqu’à ce que le Jour du Jugement arrive (Coran, sourate 5 – La Sourate de la Table – , verset 21), et « Nous avons fait des enfants d’Israël les héritiers de la Terre » (Coran, Sourate 26 – La Sourate des Poètes – verset 59).

Intéressant aussi le discours de cet autre Cheikh : « Le monde Islamique est en feu. Chacun de nous doit y jeter un peu d’eau, même en quantité infime, pour éteindre l’incendie, sans même attendre les autres » (Cheikh Amjad al-Zahawi, de mémoire sacrée).

Les prochaines vidéos rentreront au coeur du conflit israélo-palestinien opposant Tsahal au Hamas, le peuple d’Israël au peuple palestinien.

Qu’est-ce que le sionisme et l’antisionisme ?

antisioniste

Depuis quelques temps, nous entendons régulièrement le terme de sioniste ou d’antisioniste. Mais ceux qui emploient ces terme à outrance et qui, d’un côté comme de l’autre, les utilisent pour se prévaloir de leur appartenance au sionisme ou à l’antisionisme, connaissent-ils réellement la signification de ce mot ou utilisent-t-ils des termes dont ils ignorent tout ?

Ce terme est tout simplement issu des saintes écritures millénaires de la Bible : Sion. Sion, lieu sacré choisie et aimé par le seul vrai Dieu tout puissant, possède une si forte symbolique divine qu’il a été repris en de nombreux endroits, notamment dans le film Matrix. L’élu Néo, à la tête de la résistance se réfugiait avec les siens dans la cité de Sion.

Quelques phrases clés issues de la Bible nous montre effectivement l’importance de Sion dans le coeur de Dieu :

« C’est moi qui ai oint mon roi Sur Sion, ma montagne sainte ! » (Psaumes 2 : 6)

« Chantez à l’Eternel, qui réside en Sion, Publiez parmi les peuples ses hauts faits ! » (Psaumes 9 : 12)

« De Sion, beauté Parfaite, Dieu resplendit. » (Psaumes 50 : 2)

« Oui, l’Eternel a choisi Sion, Il l’a désirée pour sa demeure » (Psaumes 132 : 13)

Dans Matrix 3, l’invasion de Sion par les machines fait penser a l’invasion finale de Jérusalem par la bête et son armée [lire Zacharie 14] ; Quand Jérusalem est tombée, le Messie se bat contre l’anti-christ et son armée. [lire Zacharie 14] ; De la même manière quand la ville de Sion est entre les mains des machines, Néo engage le combat final contre l’agent Smith.

Dans Matrix 3, le combat final évoque le combat entre le bien, Neo le Messie, et le mal, Smith l’anti-Messie. R

A la fin, Neo sacrifie sa vie pour sauver Sion et meurt les bras tendu en forme de croix. R

Le virus Smith et le « monde des machines » qui dirigent la Matrice veulent détruire la ville de Sion ; Dans Matrix, le monde des ténèbres est ouvertement antisioniste. Aujourd’hui quelle communauté religieuse manifeste tant de colère et de violence contre Sion, l’état d’Israel ? Quelles nations veulent détruire Israel ? Les pays musulmans et les nations islamiques qui sont profondemment anti-sioniste et anti-juifs comme le démontre cette vidéo.

http://prophetie-biblique.com/forum-religion/islam-christianisme/les-religions-dans-matrix-film-messianique-sioniste-t734.html

« Car de Sion viendra la Loi, et de Jérusalem la Parole de l’Eternel. Et il sera l’arbitre entre de nombreux peuples, oui, il sera le juge de puissantes nations, même lointaines. »(Ésaïe 2.3).

Dans son sens premier, être contre Sion c’est tout simplement être contre Dieu et effectivement, comme nous le verront, les antisionistes, qu’ils soient gentil d’apparences ou humoristes sont en vérité contre le Vrai Dieu.

La montagne de Sion à Jérusalem :

Bien que Dieu soit infini et que ni les cieux ni la terre ne peuvent le contenir, sa sainte présence résidait dans le Temple de Jérusalem de la même façon qu’Il résidait dans le sanctuaire du désert, la tente de la rencontre ; c’est la raison pour laquelle le Temple était saint parce qu’il était la demeure du Dieu Saint : « Je me prosterne dans ton saint temple, et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité, car ta renommée s’est accrue par l’accomplissement de tes promesses. » (Psaumes 138.2).

La montagne de l’Eternel sur laquelle était construit le Temple de Dieu devient par extension la montagne sur laquelle Dieu habite : cette montagne est par conséquent une sainte montagne, Dieu l’appelle « ma sainte montagne » :

« Voici, moi et les enfants que l’Eternel m’a donnés, nous sommes des signes et des présages en Israël, de la part de l’Eternel des armées, qui habite sur la montagne de Sion. »(Esaïe 8.18) ; « Qui pourra monter à la montagne de l’Eternel ? Qui s’élèvera jusqu’à son lieu saint ? » (Psaume 24.3)

« Je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière ; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; car ma maison seraappelée une maison de prière pour tous les peuples. » (Esaïe 56.7)

« Car sur ma montagne sainte, sur la haute montagne d’Israël, dit le Seigneur, l’Eternel, là toute la maison d’Israël, tous ceux qui seront dans le pays me serviront ; là je les recevrai favorablement, je rechercherai vos offrandes, les prémices de vos dons, et tout ce que vous me consacrerez. » (Ezéchiel 20.40).

La montagne de Sion est symbolique du salut qui sera apporté à tous ceux qui auront placé leur confiance dans le seul vrai Dieu : 

Juif-sion-1« Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, du feu, et des colonnes de fumée ; le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l’arrivée du jour de l’Eternel, de ce jour grand et terrible. Alors quiconque invoquera le nom de l’Eternel sera sauvé ; le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, comme a dit l’Eternel, et parmi les réchappés que l’Eternel appellera. » (Joël 2.28-32)

La paix régnera enfin pour toutes les nations sur la montagne de l’Eternel à Sion : « Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. » (Esaïe 2.2-4)

Finalement la montagne sainte devient une image de la nouvelle terre : « Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer ; car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ; on n’y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel. » (Esaïe 65.17-19, 25)

Le symbolisme de la montagne de Sion, qui représente donc le royaume de Dieu, se prolonge dans l’épître aux Hébreux et dans l’Apocalypse : « Mais au contraire vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades d’anges. » (Hébreux 12.22)

« Je regardai, et voici, l’Agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leur front. » (Apocalypse 14.1)

Cette montagne symbolise vraiment la rencontre avec Dieu. Cette rencontre est rendue possible lorsque l’homme vit en harmonie avec les lois de Dieu. C’est la raison pour laquelle Dieu veut mettre ses lois dans l’esprit et le cœur des hommes, selon les termes de la nouvelle alliance : « Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur : je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » (Hébreux 8.10 et Jérémie 31.33)

Cette rencontre avec Dieu sera complète lorsque le Messie Yéshua apparaîtra pour accorder le salut à ceux qui ont foi en Dieu et qui lui obéissent et leur permettre ainsi de vivre dans son royaume : « Le Messie, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d’hommes, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. » (Hébreux 9.28)

« Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. » (Matthieu 25.34)

Enfin, Dieu pour la fin des temps parle clairement de ramener son peuple à Sion :

« Je vous prendrai, un d’une ville, deux d’une famille, Et je vous ramènerai dans Sion. » Jérémie 3.14

Ainsi, être antisioniste c’est comme être contre Dieu qui a promis de ramener son peuple à Sion, chose qui se produit notamment depuis 1948. Peu importe les fautes du gouvernement israéliens, ce n’est pas de cela dont il est question ici mais de Dieu qui s’occupe de ramener son peuple et c’est exactement ce qui se passe.

De plus, choses ignorée par tous les antisionistes, ce retour se fait en 2 étapes : retour physique et enfin retour spirituel. Pour le moment, le retour physique n’est pas pleinement accompli et bien que le retour spirituel soit également en cours, il est encore loin d’être complet d’où les nombreuses fautes que l’on peut constater d’un peuple et d’un gouvernement se réclamant de Dieu mais dont les actions et le comportement vont parfois très à l’encontre les lois de Dieu. Cependant, il faut bien comprendre que cela ne change rien au fait que Dieu ramène son peuple comme annoncé dans les prophéties. Dieu lui même s’occupera du retour spirituel de son peuple à la vérité, et c’est déjà ce qu’il se passe : de plus en plus de juif revienne de tout leur coeur à Dieu et de plus en plus de rabbins appelle le peuple à la repentance et à une vie tournée vers le Dieu d’Israël ayant fait déjà tellement de miracle depuis la création de l’état juif en 1948.

Ainsi, bien que le terme « sioniste » n’existe pas dans la Bible et que l’emploi des mots « enfant de Dieu » ou « craignant Dieu » serait bien plus approprié, un sioniste ne peut être qu’une personne adhérant totalement à la foi du Dieu d’Israël. Dieu est en fait le plus grand des sionistes et tous ses opposant ont du soucis à se faire :

« L’Éternel rassemblera ses élus à la montagne de Sion pour leur apporter le Salut final.

Conflit-israelo-palestinien-disseque-05-smallCependant, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel des armées : O mon peuple, qui habites en Sion, ne crains pas l’Assyrien ! Il te frappe de la verge, Et il lève son bâton sur toi, comme faisaient les Egyptiens. Mais, encore un peu de temps, Et le châtiment cessera, Puis ma colère se tournera contre lui pour l’anéantir. » (Ésaïe 10.24)

Tout comme le terme « Messie » a créé un mot qui s’appelle le « messianisme », mouvement censé être le plus proche du Messie et de la parole de Dieu, la montagne de Sion est à l’origine d’un mot qui s’appelle le sionisme dont le sens véritable a été tordu au plus haut point afin de déclarer comme étant sioniste des personnes qui finalement, n’ont que très peu à voir avec la véritable foi censé animer un sioniste authentique : une personne se détournant du mal et suivant les voies du Dieu d’Israël.

Aujourd’hui, plusieurs de ceux qu’on appelle sionistes, n’ont malheureusement que peu à voir avec ce que devrait représenter un vrai sioniste. Ainsi, tout sympathisant et partisans à l’établissement d’un foyer juif en terre d’Israël est de ce fait Sioniste bien que l’utilisation de ce terme soit galvaudé dans le mesure ou beaucoup de personnes présent dans le gouvernement israélien et se revendiquant sionistes sont en vérité ennemis de Dieu et de la foi véritable puisqu’il rejette bien souvent les écritures sacrés par leur paroles et leur action.

L’aberration est encore plus dommageable pour ceux qui se nomment faussement antisioniste. Prenons un exemple concret pour comprendre :

Sachant que le Messie est le sauveur de l’humanité, prenons le terme « chrétiens » censé représenter le suiveurs du Christ. Un grand nombre de personne se font appelé chrétiens, prétendent être des chrétiens mais n’ont en vérité rien à voir avec Jésus : ce sont des personnes bafouant et reniant Sa parole par leur actes et leur propos (comme c’est le cas pour le sionisme actuel qui bafoue et renie le vrai sens du mot Sioniste venant de Sion).

Que serait-il logique de faire ? Dénoncer la fausseté de ce mouvement entachant la beauté infini du Messie ou créer un mouvement bêtement nommé « anti-christ », se faisant ainsi ennemi du vrai Messie par cette terminologie trompeuse et absurde car ouvertement satanique ? Appuierons-nous l’erreur et le mensonge par une autre erreur et un autre mensonge ou proclamerions-nous la vérité en commençant par dénoncer la fausse identité de ceux qui se disent chrétiens mais ne le sont pas ? N’est-ce pas absurde au plus haut point que d’appuyer l’erreur par une plus grosse erreur tout en prétendant combattre l’erreur ?

Il en est ainsi du sionisme et de l’antisionisme qui en vérité ne sont que des termes émanant de l’esprit ténébreux du malin afin de présenter une nouvelle face de l’antisémitisme par une appellation déguisé : l’antisionisme. Le but est toujours le même : entacher ce qui est précieux aux yeux du Dieu Éternel : sa montagne Sainte qui se nomme Sion et sur laquelle, qu’on le veuille ou non, il publiera son salut et sa justice en rassemblant son peuple, en récompensant ses véritables élus et en punissant le monde pour sa malice. Ce jour est proche et nul ne pourra se dérober de sa face.

Tout comme un athée rejette l’idée même de Dieu, tandis qu’un théiste adhère à l’idée de Dieu, Le sionisme véritable se range aux côté de Dieu et l’antisionisme se positionne donc contre le Dieu véritable.

Conclusion : qu’ils en soient conscient ou non, tous ceux se réclamant du sionisme mais ne suivant pas les voies du seul vrai Dieu, entache donc la voie de la Vérité : en propageant leur appartenance à un mouvement basé sur une erreur identitaire manifeste, ils permettent ainsi à la voie de la vérité d’être une fois de plus calomniée.

Tous ceux qui se réclament de l’antisionisme, en vérité, ne font aussi que rajouter à la confusion en s’opposant à l’erreur par l’erreur ; en s’opposant à un mouvement que seul Dieu est en mesure de contrôler, ils n’ont pas d’oreilles pour entendre, ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles : tous ceux qui les suivent tomberont avec eux dans la fausse car certainement, tous les antisionistes sont victime d’une puissance d’égarement qui les conduiras à une triste fin s’ils ne parviennent pas à se défaire du piège du malin par une vraie repentance.

Etre antisioniste c’est finalement être contre Dieu et contre le peuple juif et finalement, c’est aussi être antisémite. L’antisionisme est donc ce nouvel antisémitisme de cette fin des temps. L’antisémitisme religieux et racial n’ayant plus le vent en poupe, un nouvel antisémitisme surgit : l’antisémtisme territorial. On a persécuté les juifs à cause de la religion (inquisition catholique), on les a persécuté à cause de leur race (Nazisme) et aujourd’hui, c’est à cause de leur territoire (antisionisme). Il s’agit véritablement d’un nouvel antisémitisme qui fait son apparition et se déguise sou l’appellation malicieuse d’antisionisme dans le but de noyer le poisson en faisant croire qu’il ne s’agit pas d’antisémitisme alors qu’en vérité, il ne s’agit que de cela. Il peut exister une multitude de moyen de s’opposer à une personne ou à un peuple méprisé : Vous l’accusez d’avoir tué Dieu(accusation du Christianisme), vous l’accusez d’être une sous race nuisible (accusation du Nazisme) et enfin vous l’accusez d’avoir volé des terres qui ont vérité sont leur propriété (Accusation de l’Antisionisme).

Sachant cela, que chacun fasse un choix : rétablir la vérité lors de ses futurs conversations à ce sujet ou alors décider de rester complice du mensonge et de la fausseté sachant quel sera le salaire de la complicité au mal, du mensonge et de l’hypocrisie : au jour du jugement Dieu rendra à chacun selon ses œuvres et beaucoup auront « leur part avec les hypocrites : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. » (Matthieu 24.51). C’est de ce jour que le vrai Messie parle lorsqu’il déclare ces mots à faire trembler tout homme craignant Dieu : « au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée. » (Matthieu 12.36), « Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné. » (Matthieu 12 : 37)

« Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. » (Apocalypse 22 : 11)

Opinion d’une spécialiste du terrorisme et du moyen orient – Brigitte Gabriel (voir intervention dans la vidéo)

Brigitte Gabriel est une journaliste libanaise de renommé internationale fondatrice du « Congrès américain pour la vérité ». Brigitte Gabriel est l’un des principaux experts du terrorisme dans le monde fournissant des informations et des analyses sur la montée du terrorisme. Elle donne des conférences à l’échelle nationale et internationale sur le terrorisme et les affaires courantes. Elle est née et a vécu presque toute sa vie au Liban et a passé son adolescence dans les abris anti-bombes. Elle témoigne de la façon dont le Hezbollah, la Syrie et l’Iran ont patiemment pris contrôle de son pays depuis plus de 30 ans, en terrorisant la population chrétienne.

« Je suis honorée et fière d’être aujourd’hui parmi vous en tant que Libanaise parlant en faveur de la seule démocratie du Moyen Orient, Israël. J’ai été élevée dans un pays arabe et je voudrais vous donner ici un aperçu venant de l’intérieur du monde arabe.

J’ai grandi au Liban où on m’a enseigné que les Juifs étaient  » le Mal « , Israël  » le Diable  » et que nous n’aurions la paix au Moyen Orient que le jour où tous les Juifs seraient morts, engloutis dans la mer.

Quand les Palestiniens et les Musulmans du Liban ont déclaré leur Jihad contre les Chrétiens en 1975, ils ont commencé à les massacrer, ville après ville. Je me suis retrouvée dans un abri souterrain depuis l’âge de 10 ans jusqu’à 17 ans, sans électricité, mangeant de l’herbe pour survivre et, rampant sous les balles de tireurs embusqués, pour parvenir à un point d’eau.

Ce sont les Israéliens qui nous ont sauvé au Liban. Ma mère a été blessée par un obus tiré par des « jihadistes » et elle a été transportée vers un hôpital israélien pour être soignée. Lors de notre arrivée aux « urgences » j’ai été frappée par ce que j’ai vu : des dizaines de blessés, des Palestiniens, des Libanais et des soldats Israéliens jonchaient le sol. On soignait les blessés en fonction de la gravité des blessures, ma mère avant un soldat israélien, étendu près d’elle. Ils ne tenaient compte ni de l’identité ni de la religion du patient, ils ne tenaient compte que de la blessure à soigner, et c’était nouveau pour moi !

Pour la première fois de ma vie j’ai vécu une compassion humaine qu’il ne m’a pas été donné de vivre dans la culture du pays où je suis née. J’ai vu des « valeurs nouvelles » appliquées par des Israéliens, capables de compatir pour un ennemi, dans les moments les plus difficiles. J’ai passé 22 jours dans cet hôpital et ces 22 jours ont changé toute ma vie et toute la vision que j’avais du monde extérieur, que je ne connaissais qu’à travers les médias libanais.

J’ai réalisé que mon gouvernement m’avait « vendu » des mensonges grossiers sur les Juifs et sur Israël. J’ai réalisé aussi que si j’avais été une Juive au milieu d’un hôpital arabe, j’aurais été lynchée et jetée dehors au milieu des cris de joie et de « Alla hou Aqbar » (Allah est grand), retentissant partout dans le voisinage.

Dans cet hôpital, j’ai noué des amitiés avec les familles de soldats blessés, notamment avec Rina, dont le fils unique était blessé aux yeux. Alors que je lui rendais visite, un groupe musical de l’armée israélienne était venu remonter le moral des soldats blessés et ils ont entouré son lit en chantant. Rina et moi nous fondîmes en larmes et je me suis sentie de trop, esquissant un mouvement de sortie, mais Rina m’a retenue par la main, me rapprochant d’elle sans me regarder, « tu n’es pour rien dans tout cela… ». Nous sommes restées ainsi quelques instants, pleurant la main dans la main.

Comment ne pas comparer cette mère à côté de son fils unique au visage déformé par une explosion, capable d’aimer son propre ennemi, et ces mères musulmanes qui envoient leurs enfants se faire exploser en pièces, juste pour tuer des « infidèles »…

La différence entre le monde arabe et Israël est une différence de valeurs et de caractère. Nous sommes devant un contraste entre la barbarie et la civilisation, de la dictature face à la démocratie, du Mal contre le Bien. Il fut un temps où il y avait un endroit particulier dans les profondeurs de l’enfer pour toute personne qui tuait un enfant intentionnellement. Aujourd’hui, ce meurtre est rendu « légitime » comme « lutte armée » des Palestiniens.

islam-jihad-hamas-300x225

Mais on oublie cependant que si une telle conduite est rendue légitime contre Israël, elle le sera partout ailleurs, du fait que des gens sont élevés et éduqués dans la croyance subjective que s’envelopper de bâtons de dynamite et de clous pour tuer des enfants, c’est servir Allah. Du fait qu’on a enseigné aux Palestiniens que tuer des Israéliens innocents fera avancer leur cause et qu’on les a encouragés à le faire, le monde entier aujourd’hui souffre de cette plaie qu’est le terrorisme, de Nairobi à New York, de Moscou à Madrid, de Bali à Beslan.

On attribue les attentats suicide au désespoir de l’occupation. Ceci est un leurre. Je vous rappelle que la première attaque terroriste commise par des Arabes contre des Juifs en Israël a eu lieu 10 semaines avant la déclaration d’indépendance. Elle a eu lieu un dimanche matin, le 22 février 1948, anticipant cette indépendance. Trois camions piégés ont explosé dans la rue Ben Yéhouda à Jérusalem et 54 personnes sont mortes et il y eut des centaines de blessés.

Le terrorisme arabe n’est pas mû par le désespoir mais par une volonté farouche d’empêcher tout état juif dans la région. »

Le commentaire d’Eli d’Ashdod :

Voici ce que nous aimerions lire dans les médias, c’est à dire la vérité sur les causes de ce conflit, et non cette désinformation permanente qui déshonore la profession journalistique dans son ensemble.

Cet article fait suite à quatre autres volets:

1 – http://michelledastier.com/le-conflit-israelo-palestinien-disseque-par-thomas/

2 – http://michelledastier.com/le-conflit-israelo-palestinien-disseque-partie-2-legitimite-divine-disrael-origines-de-la-palestine-par-thomas/

3 – http://michelledastier.com/le-conflit-israelo-palestinien-disseque-partie-3-persecutions-et-survie-miraculeuse-disrael-par-thomas/

4 – Le conflit israélo-palestinien disséqué – Partie 4 : Prospérité et Succès Surnaturel d’Israël, par Thomas

  16Comments

      • Ézéchiel   •  

        Michelle d’Astier de la Vigerie, selon vous qui sont les deux témoins ? Merci. J’ai mon idée, mais je préfère avoir votre avis, afin d’examiner toutes choses et de retenir ce qui est bon.

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Bon, cela fait 2000 ans que les hommes se posent la question !!!!!

          Donc une idée sur le bout des pieds: l’Église et Israël ….

          • Ézéchiel   •  

            Merci pour votre réponse. Amen !

            Je vous invite à lire cette article, peut-être cela vous sera édifiant ?

            [C’est la suite de ma première étude (Apocalypse 11 : le vrai temple de Dieu). Nous avons vu comment saint Jean avait décrit l’Eglise, le temple de Dieu (Ap 11.1-2). Maintenant nous allons comprendre qui sont les deux témoins. Il y a des gens qui enseignent qu’ils sont les prophètes Moïse et Elie, qu’ils reviendront pour prophétiser en Israël et qu’ils seront mis à mort par la bête (Ap 11.7). Vous allez comprendre pourquoi cette interprétation est tout à fait inadmissible. 

            « Et je donnerai à mes deux témoins mission de prophétiser, et ils prophétiseront pendant douze cent soixante jours, revêtus de sacs. Ces témoins sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent en présence du Seigneur de la terre. Et si quelqu’un veut leur nuire, un feu sort de leur bouche qui dévore leurs ennemis ; et si quelqu’un veut leur nuire, c’est ainsi qu’il doit être tué. Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie durant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir sur les eaux, de les changer en sang, et de frapper la terre de toute sorte de plaies, toutes les fois qu’ils le voudront. Et quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre et les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande cité, qui est appelée dans un sens spirituel Sodome et Egypte, où leur Seigneur aussi a été crucifié. Et des hommes d’entre les peuples et les tribus et les langues et les nations regardent leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettent pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et les habitants de la terre se réjouissent à leur sujet et sont dans la joie ; et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. Et après les trois jours et demi, un esprit de vie venant de Dieu entra en eux ; et ils se dressèrent sur leurs pieds, et une grande crainte s’empara de ceux qui les contemplaient. » (Ap 11.3-11).

            Nous lisons que les deux témoins doivent prophétiser « pendant douze cent soixante jours, revêtus de sacs » c’est-à-dire pendant le temps des nations (Lc 21.24). Cette donnée est très importante, car elle nous place pendant le temps de l’Evangile, qui doit être prêché par toute la terre, pour servir de témoignage à toutes les nations (Mt 24.14). Ces deux témoins représentent symboliquement Moïse et Elie (Ap 11.5-6) parce qu’ils doivent, par la prédication de l’ancien testament et le nouveau testament, éclairer les nations. Selon moi, ils devaient, à l’instar de Moïse et Elie avec Israël,faire sortir les nations de leur ignorance. Il semble que parce le monde n’écoute pas ces deux prophètes, qu’il y a des affreuses calamités dans le monde, des jugements de Dieu (Ap 11.6).

            Mais qui sont ces deux prophètes ? En vérité Jean donne la réponse « Ces témoins sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent en présence du Seigneur de la terre. » (Ap 11.4). C’est un indice ! En effet c’est une allusion évidente à la vision du prophète Zacharie, au chapitre 4 de son livre. Ce dernier avait vu, en vision, un candélabre tout en or avec un bassin à son sommet et deux oliviers, l’un à droite, l’autre à gauche du candélabre (Za 4.2-3). L’huile (l’or dans la vision du prophète); symbole de l’Esprit; qui devait entretenir la lumière du candélabre, provenait simultanément des deux oliviers. De cette image, plusieurs interprètes ont conclu que les deux oliviers étaient le Seigneur (le Père) et l’ange du Seigneur (le Fils), les deux seraient la source de la lumière du candélabre qui éclaire le monde. J’avoue que cette idée est vraie et biblique, mais elle est contredite par la question de Zacharie et la réponse de l’ange : « Et je répondis et je lui dis : Qu’est-ce que ces deux oliviers à la droite du candélabre et à sa gauche ? Et je repris la parole et lui dis : Qu’est-ce que ces deux grappes d’olivier auprès des deux entonnoirs d’or desquels l’or découle ? Et il me parla, disant : Ne sais-tu pas ce que c’est ? Et je dis : Non, mon Seigneur. Et il dit : Ce sont les deux fils de l’onction qui se tiennent auprès du Seigneur de toute la terre. » (Za 4.11-14). La réponse de l’ange est certaine : les deux oliviers sont les deux fils de l’onction qui se tiennent auprés du Seigneur (Za 4.14; Ap 11.4) ils ne peuvent donc pas être et le Père et le Fils.

            Pour comprendre le sens de cette vision il faut lire le livre de l’Exode. En effet le Seigneur avait ordonné à Moïse de faire un candélabre d’or (Ex 25.31, voyez avec la vision de Zacaharie 4 et suivants) et les fils d’Israël devaient entretenir la lumière du candélabre : « Et toi, tu ordonneras aux fils d’Israël de t’apporter pour le luminaire de l’huile pure d’olives pilées, pour entretenir constamment des lampes.  » (Ex 27.20). En fait, je crois que Jean exprime exactement la même idée, mais dans un sens plus élevé. Je crois, en effet, que les deux prophètes de l’apocalypse représentent le peuple de Dieu (les Juifs et les Païens en Christ). Depuis 2000 ans ce sont les chrétiens qui sont comme les dépositaires de l’Esprit Saint et qui entretiennent la lumière de Dieu, dans ce monde rebelle au Christ.

            Mais cela ne durera pas toujours « Et quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre et les vaincra, et les tuera. » (Ap 11.7); comparez la remarquable analogie avec ce qui est dit de la guerre que fait l’antichrist au peuple des saints « Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre » (Ap 13.7). N’est-il pas évident que, dans la pensée de l’apôtre, les deux témoins et le peuple des saints sont une seule et même chose ? Amen.

            La suite de la prophétie semble confirmer cette interprétation: « Et leurs cadavres seront sur la place de la grande cité, qui est appelée dans un sens spirituel Sodome et Egypte, où leur Seigneur aussi a été crucifié. Et des hommes d’entre les peuples et les tribus et les langues et les nations regardent leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettent pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. » (Ap 11.8-9). La grande cité c’est Jérusalem (où leur Seigneur aussi a été crucifié). Ce passage annonce; selon moi, que le christianisme sera vaincu à Jérusalem avec l’avènement de l’antichrist, le fils de la perdition, ce qui causera la grande apostasie; que nous voyons se préparer de nos jours (2 Th 2.2-12). Cette grande apostasie ainsi que le sort des chrétiens; vaincus par la bête, manifestera la joie des incroyants, ceux qui ne veulent pas de l’Evangile « Et les habitants de la terre se réjouissent à leur sujet et sont dans la joie ; et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. » (Ap 11.10). C’est, toujours selon moi, à ce moment-là qu’il y aura l’enlèvement de l’Eglise « Et après les trois jours et demi, un esprit de vie venant de Dieu entra en eux ; et ils se dressèrent sur leurs pieds, et une grande crainte s’empara de ceux qui les contemplaient. Et ils entendirent une voix forte qui venait du ciel, disant : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée, et leurs ennemis les contemplèrent. » (Ap 11.11-12; Voyez 1 Th 4.16-17).]

            • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

              C’est bien de donner les références de l’article (auteur, lien etc;..)

        • Ézéchiel   •  

          C’est Moi qui suis l’auteur. Et il n’y a pas de lien. J’ai des articles sur mon mobile, mais qui sont pas en ligne. Certainement ils le seront jamais je pense.

  1. Ézéchiel   •  

    Si j’avais dit « Maintenant nous allons comprendre etc…. » c’est parce que au départ je voulais vraiment mettre tout cela en ligne, et je me suis rétracté.

  2. Christian   •  

    Cher Ézéchiel, je suis intéressé par cette interprétation eschatologique sur les 2 témoins. J’aimerai te contacter est ce possible. Voici mon e-mail: chriskay14@hotmail.com

  3. Ézéchiel   •  

    Christian, non c’est pas possible de me contacter, aussi vrai que je ne veux pas enseigner. Mais si vous voulez parler d’eschatologique nous pouvons en discuter ici, à deux conditions : que cela conforme à l’Ecriture et que Michelle d’Astier de la Vigerie le veut bien.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Je suis un peu dérangée par ta réaction. Tu as un interlocuteur qui prend la peine de te donner ses coordonnées directes, et toi, tu te réfugies derrière moi et te dérobes. As-tu quelque chose à cacher ? Pourquoi un internaute bienveillant ne peut-il te contacter….

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Merci Ézéchiel: voilà une bonne démarche ! 🙂

      • Ézéchiel   •  

        Je dois régler encore des détails avec ma boite E-Email. Car elle semble être bloqué ! (C’est une question de sécurité je crois). Lorsque j’envoie en Mail cela me dit « echec ». C’est pour cela que j’avais dit à Christian que c’était pas possible de me contacter, j’ai rien à cacher (enfin je pense) 🙂

        • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

          Ah, je préfère ! 🙂

          Tu peux toujours ouvrir une boite provisoire sur Gmail: je fais cela quand ma boite mail bloque, et je rapatrie mes autres adresse mai;dedans !

        • Christian   •  

          Merci Ézéchiel pour ta courtoisie, je veux le faire bientôt. Que Dieu te benisse

Laisser un commentaire