LA DERNIERE GENERATION SELON LA PROPHETIE BIBLIQUE par Paul Ghenassia

Cette prédication, donnée à l’Assemblée Messianique de Bruxelles, fait partie d’une série: Retour Beth Yeshoua | Israël et les 7 évidences prophétiques « 

« Que cela soit écrit pour la dernière génération (en hébreu : Ledor aharone) et que le peuple qui sera créé célèbre l’Eternel ! » Psaume 102 : 19

« Que cela soit écrit pour la dernière génération (en hébreu : Ledor aharone) et que le peuple qui sera créé célèbre l’Eternel ! » Psaume 102 : 19

« De même quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point. » Matthieu 24 : 33 à 35

 

C’est sur ce mot « génération » que repose toute cette étude. Dans ces deux textes, et bien d’autres de l’Ecriture Biblique, cette expression a une portée prophétique, et ces mots hébreux (Ledor aharone) signifient littéralement « La dernière génération » ; celle dont parle le Messie Yéshoua dans le passage ci-dessus (Matthieu 24 : 34).

Contrairement à ce que l’on pense généralement, une génération ne signifie pas un certain nombre d’années dans un cadre fixe de la vie d’un individu, mais selon la Bible, ce mot signifie une même période ou survivent des individus de tout âge pendant un certain laps de temps prophétique ; ou plus exactement, une période de temps ou des évènements marquants de l’Histoire Prophétique de la Bible ont eu lieu.

Quelques exemples relevés dans la Bible confirment cela :

« Joseph était alors en Egypte. Joseph mourut ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là » (Exode 1 : 6).

Déjà ici nous voyons une période assez longue de la génération en question.

Dans Juges 2 : 10 il est dit :

« Toute cette génération fut recueillie auprès de ses pères, et il s’éleva après elle une autre génération qui ne connaissait point l’Eternel ».

Là encore, le mot génération sous-entend un très grand laps de temps. Ou encore en Matthieu 1 : 17, un certain nombre de générations sont citées : 14 depuis Abraham à David, 14 de David à la déportation à Babylone et 14 de cette déportation jusqu’au Messie Yéshoua.

Il est évident que le nombre d’années écoulées dans ces trois cas n’est pas le même, mais ici la Bible marque trois périodes de temps ou des évènements marquants et prophétiques ont eu lieu.

Quatre périodes ou générations ont marqué des époques prophétiques de la Bible

1. Génération d’Abraham

Marquée par une Alliance Abrahmique (Genèse 12 : 1 à 2 … un peuple, un pays et un Messie) et cette alliance sera marquée par un sacrifice mystérieux où le sang a coulé et qui prophétiquement a indiqué des évènements graves pour le peuple d’Israël = lire Genèse 15 : 7 à 18 …

des animaux tués et coupés par le milieu (symbole d’alliance) …

les oiseaux de proies diaboliques qui à travers l’histoire ont tenté, par des hommes ou des nations, de détruire Israël …

Coucher de soleil, frayeur, obscurité ont marqué la tragédie et les souffrances d’Israël …

400 ans d’esclavage en Egypte …

mais aussi l’alliance avec Abram, qui devint Abraham, avec la promesse du pays d’Israël à sa postérité.

2. Génération de Moïse jusqu’à Josué

Là aussi, une alliance mosaïque signée par le sang en Exode 24 : 4 à 8 :

« Moïse écrivit toutes les paroles de l’Eternel, puis il se leva de bon matin, bâtit un autel … offrit des holocaustes … prit la moitié du sang qu’il mit dans des bassins  et il répandit l’autre moitié sur l’autel.

Il prit le livre de l’alliance et le lut en présence du peuple … Moïse prit le sang et le répandit sur le peuple en disant : « Voici le sang de l’alliance que l’Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles ».

Quarante ans plus tard, le peuple prenait possession du pays sous la direction de Josué.

3. Génération de David marquée par une alliance davidique

 

Et là encore, le sang a souligné celle-ci, quand David fit transporter l’Arche de l’Eternel vers Jérusalem. Il est dit en II Samuel 6 : 17 :

« David offrit devant l’Eternel des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces ».

Plus tard, Salomon, son fils, bâtit le Temple et c’est avec du sang qu’il fut inauguré et consacré (I Rois 8 : 5).

Souvenons-nous que le Roi prophète David a été, sur le plan humain, l’ancêtre du Messie Yéshoua, né dans la tribu de Juda et de la maison de David.

4. Génération de Yéshoua fut celle de la Nouvelle Alliance annoncée par Jérémie 31 : 31 à 34 en ces termes :

« Voici les jours viennent dit l’Eternel où je ferai avec la maison de Juda une alliance nouvelle (Berith hadasha) non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères … alliance qu’ils ont violée … Voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là dit l’Eternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux … Tous me connaîtront depuis le plus petit jusqu’au plus grand dit l’Eternel. Car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ».

C’est cette nouvelle alliance qui a été marquée par le sang de Yéshoua à Golgotha. La veille de sa mort, il disait à ses disciples en leur tendant la coupe messianique du Seder de Pessah :

« Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang qui est répandu pour vous » (Luc 22 : 20).

  9Comments

  1. Jacques   •  

    Il est écrit;2 pierre 3;8:pour le seigneur un seul jour est comme mille ans et mille ans comme un jour.Nous sommes donc selon la chronologie biblique au 6éme jour depuis la création d’Adam,donc de la création d’Adam jusqu’a la naissance de JESUS,il y a eu 4000 ans et de la naissance de JESUS jusqu’a aujourd’hui il y a eu 2014 ans,l’ére étant de 2000 ans,il y a eu 6000 ans QUI CORRESPOND à « 6 jours divins ».Que Dieu ouvre notre esprit afin que nous comprenions le 7iéme jour Divin qui est le repos de Dieu(le sabbat)et que ce 7iéme jour est UN JOUR qui représente LE MILLENIUM(révélation de l’apocalypse).Nous sommes donc la génération qui voit l’accomplissement de tous les signes que notre SEIGNEUR JESUS NOUS A REVELES;Notre SEIGNEUR JESUS ne parlait pas de la génération de son temps,mais de la génération qui verra l’accomplissement de tous les signes de la fin des temps(nous y sommes).Réjouissons nous d’avoir part aux derniéres secondes divines du 6 iéme jour et au son de la derniére trompette notre rejouissance sera totale:Notre SEIGNEUR ET SAUVEUR JESUS ,au travers de sa parole nous fortifie;1 théssaloniciens 5;12-28.Seigneur,le temps est venu,rends nous capables de comprendre ces versets qui sont TA PAROLE et que nous puissions agir selon ta parole pour nous mémes et pour les autres,pourvu que ta volonté s’accomplisse en nous,et comme Paul disait;QUE LA GRACE DE NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST SOIT AVEC NOUS.

  2. jean clé   •  

    Lorsque notre Seigneur Yeshua dit : cette génération ne passera point sans avoir vu mon royaume, il parlais juste avant du figuier qui refleurira, pouvons-nous dire que la génération qui a vu la naissance d’Israël en temps que pays en Mai 1948 ne serais pas ce figuier qui a refleuri et le figuier est aussi un symbole d’Israël? La génération qui est nés(es) en 1948 à aujourd’hui 66 ans, non? Avec tout ce que nous voyons à l’heure actuelle : les tempêtes à répétitions, les guerres, les bruits de guerres, les tsunamis dévastateurs, les tremblements de terres eux aussi dévastateurs, etc… Nous voyons vraiment que notre Seigneur n’est plus sur le chemin du retour mais Il est à la porte et Il frappe, ouvrons lui la porte en GRAND et non entrebâillée avec le loquet de protection. A chaque fois que je vais chez ma mère et que je vois ce loquet je pense à certain chrétien qui ouvre la porte et qui laisse le loquet en disant au Seigneur : Ok, Seigneur tu est là tu frappe à nos portes mais tu vois j’ai encore besoin de temps car je dois me laver de mes péchés, et puis tu sait je suis plus sous la loi donc je suis sauvé.
    Ouais, c’est un peut cela pour beaucoup. Et bien, NON sanctifions nous encore et encore. Sans la repentance nous ne verrons pas le Seigneur. Comme le Seigneur le dit dans la révélation : Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Shalom

  3. rolf   •  

    C l’état de cœur qui compte pour le Seigneur,et non les péchés que l’on peut encore faire occasionnellement.
    Dans la mesure ou l’on demande pardon a chaque fois que l’on trébuche ,en est Saint, donc sanctifié.
    Et quand le seigneur dit ,je tape a la porte,c pour les chrétiens froids et charnels. Ce n’est pas la peine de se culpabiliser à chaque fois ,sinon cela voudrait dire que l’on n’a pas confiance en Dieu pour nous changer.
    Donc si on essaye par nos propres forces d’y arriver on tombe sous la chair ( la loi).
    IL L’A DIT, JE LE FERAI EN VOUS.

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Je pencherai plutôt, pour Laodicée, pour des « chrétiens » séduits qui ont un faux évangile, un faux Jésus et un « autre esprit » selon 2Co 11:4, car cela correspond mieux à la grande séduction dont parle la bible pour les temps de la fin..

  4. Sylvie Delmache   •  

    Ce message me fait penser à ce que dit aussi le pasteur Jean Marc Thobois.

  5. Ezéchiel   •  

    Il est remarquable de voir Matthieu dire que « toutes les générations d’Abraham jusqu’à David, furent quatorze générations ; et de David jusqu’à la déportation à Babylone, quatorze générations ; et depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. » (Mt 1.17).

    Si il y avait bien une époque où le trône de David devait être rétablie, avec la venue du messie, c’était bien à l’époque du Seigneur Jésus. Conformément aux prophéties (Dn 9.25; Ez 17.23; Am 9.11; Ag 2.6 et suivants; Ma 3.1; et ailleurs). C’est pourquoi le Seigneur leur disait « vous savez bien discerner l’apparence du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps ? ». C’est pourquoi Seigneur, qui est et qui était, tu ne leur pardonnes point ! C’est pourquoi prenons garde aussi de ne pas discerner ce temps-ci.

    Gloire au Seigneur Jésus, qui est admirable en conseil, magnifique en moyens.

  6. Michele Vassart   •  

    Beaucoup de chrétiens s’accrochent à ce qu’on leur a appris depuis leur enfance et ne prétendent pas en sortir. Ils ont une foi religieuse et aucune envie de faire eux mêmes des recherches.
    Ce qui sauve et qui a une importance cruciale, c’est « l’amour de la vérité ». Chercher Dieu en dehors des sentiers balisés par les religions. La capacité de tout remettre en question et de reconnaître avec humilité que la vérité ne viendra jamais des hommes, mais qu’il faut la recevoir de Dieu. Qu’il faut se tourner vers lui et lui dire, « Seigneur on m’a enseigné certaines choses, mais Toi qu’Est-ce que Tu en dis…. ».Ta parole me dit le contraire de ce que disent les hommes, et c’est Toi que je veux croire. Donne-moi la véritable lumière.

    J’ai été confrontée à cet endurcissement et ce refus. Je n’accuse pas car ces chrétiens se croyaient dans la vérité. Mais cette vérité n’était pas celle de Dieu mais la leur, qui leur venait de leurs parents, de leurs curés, de leurs pasteurs.
    Avant ma conversion j’ai été longtemps comme eux.
    Ces gens ne voyaient pas. Ils ne discernaient pas les signes du temps. Ils se réjouissaient devant un film rempli d’occultisme, devant un concert Rock même satanique, devant l’humanisme de l’œcuménisme et se pensaient sincèrement chrétiens.
    Ils croyaient à la théologie du remplacement, de l’hyper grâce, et n’admettaient aucun questionnement là dessus.
    Impossible de les atteindre tant qu’ils ne se posent pas eux-mêmes des questions. Qu’une petite voix au fond d’eux ne commence à les interpeller en leur montrant que quelque chose ne va pas, ne va plus dans ce monde.
    Cette petite voix c’est celle de l’Esprit Saint.
    Mais tant qu’ils se complairont dans leurs erreurs et dans l’humanisme ambiant ils seront sous la puissance d’égarement envoyée par Dieu pour ceux qui n’ont pas « l’amour de la vérité ».

    Prions pour qu’enfin tant de signes, pourtant tellement visibles, des temps que nous vivons, puissent un jour les réveiller de leur sommeil.
    Sans Jésus nous ne pouvons rien faire. Mais Lui peut lever ce voile et sauver encore et encore car Dieu entend nos prières.

    Souvent je suis effarée de voir que malgré que tout soit devant leurs yeux, les gens ne voient pas. Cet aveuglement est tel que j’ai fini par comprendre qu’il est surnaturel et que ces gens ont besoin que Jésus lave la boue qu’ils ont sur les yeux pour qu’ils puissent voir.
    « Seigneur, fais encore de tels miracles pour tous ceux qui se croient sincèrement chrétiens mais sont tellement perdus. Et ramène-les sous ton aile d’amour et de paix ! »

  7. giuseppe   •  

    comme l’a signalé Sylvie Delmache ,cela faisait penser à ce que dit jean-marc Thobois;

    Jean-Marc Thobois :psaumes 102 -la prophétie de Dieu

    https://www.dailymotion.com/video/x2hh7tg

    29.37 à 31.13 : mot employé en hébreux pour génération signifie cercle

    des gens qui se rassemblent auprès d’un cercle …comme les bédouins
    autour des anciens..
    …des gens qui s’assemblent,qui sont ensemble,nous formons une génération
    ..se sont des gens qui vivent dans le même temps,dans la même époque

    dernière génération:
    ..cette époque va depuis la shoah jusqu’à l’avénement du fils de l’homme
    jusqu’à ce qu’il vienne sur les nuées du ciel.

Laisser un commentaire