La dérive des Démocrates U.S. vers l’islamisme et l’antisémitisme se poursuit – Par Guy Millière

Dans les grands media américains et dans quasiment tous les media européens, le passage aux Etats-Unis de la Chambre des Représentants à une majorité Démocrate a été présenté comme une très bonne nouvelle. La détestation de Trump chez tant de journalistes est telle que la perspective de voir démarrer une procédure d’empêchement contre lui fait frémir d’impatience dans nombre de rédactions.

Au point que ceux qui frémissent d’impatience semblent oublier que même si une procédure d’empêchement s’amorçait, elle n’irait pas à son terme et ne déboucherait sur rien, puisque les Républicains ont une majorité accrue au Sénat.

 

La plupart de journalistes se gardent bien de dire que le dossier du grand inquisiteur Robert Mueller est vide de tout élément montrant une “collusion” de Trump avec la Russie, ou une “obstruction” à la justice de la part du Président. Ils continuent toutefois à utiliser délibérément des formules ambiguës destinées à laisser penser que Mueller a peut-être trouvé quelque chose. Ils présentent les élus Démocrates à la Chambre des Représentants comme simplement des gens de gauche, voire, quelques-uns d’entre eux, comme des socialistes (ce qui, pour la plupart des journalistes, est très positif). Et quand Trump ose critiquer certains élus Démocrates, les mêmes journalistes s’empressent de le traiter de “raciste”, sans dire un seul instant pourquoi Trump les critique.

 

La réalité est que le parti Démocrate a, depuis les années Obama, glissé très nettement vers l’extrême gauche. Ceux de ses membres qui ne sont pas d’extrême gauche se gardent bien de se démarquer de ceux qui le sont et de dénoncer ces derniers de quelque façon que ce soit.

 

Des incitations à la violence contre les Républicains énoncées à de nombreuses reprises par Maxine Waters auraient fait scandale il y a dix ou quinze ans, mais aujourd’hui, elles semblent non seulement tolérées mais encouragées au sein du parti. Maxine Waters va se retrouver à la tête de la Commission des Finances de la Chambre, où elle se promet de faire “rendre gorge” aux banquiers, utilisant ainsi un vocabulaire digne des marxistes-léninistes européens.

 

Mais il y a plus grave.

 

Une excitée venue de New York, Alexandria Ocasio-Cortez, n’est pas simplement “socialiste” comme cela se dit. Elle admire des régimes criminels comme le régime vénézuélien, et est résolument anti-israélienne et propalestinienne. Elle siègera elle aussi à la Commission des Finances.

 

 

Il y a plus grave encore.

 

Il y avait déjà des Démocrates convertis à l’islam et soutenant des causes islamiques et la cause palestinienne à la Chambre des Représentants (le nom d’Andre Carson doit ici être cité). Il y a maintenant deux islamistes explicitement antisémites et très expressément haineuses à l’encontre d’Israël, Rashida Tlaib, qui, bien que née à Detroit, se proclame “palestinienne”, et Ilhan Omar, somalienne arrivée aux Etats-Unis en tant que réfugiée en 1995, à l’âge de quatorze ans.

 

Rashida Tlaib a fêté sa victoire en compagnie de gens infréquentables tel Abbas Hamideh, qui milite depuis des années aux Etats-Unis pour le Hamas et le Hezbollah, et soutient la “nécessité” de détruire Israël.

 

Ilhan Omar a quant à elle noué des liens avec des organisations islamiques qui soutiennent le Hamas. Elle sera la première femme portant un voile islamique à siéger au sein du Congrès américain, où la règle a été, depuis la fondation du pays, que les élus s’abstiennent de tout recours à des signes religieux.

Le voile islamique au Congrès : la démocratie américaine n’est plus ce qu’elle étai

 

Elle est résolument “propalestinienne”, absolument anti-israélienne et a traité plusieurs fois Israël de “force du mal” et d’ “Etat d’apartheid”.

 

Elle et Rashida Tlaib soutiennent le mouvement BDS.

 

Ilhan Omar a été choisie par Nancy Pelosi pour siéger à la Commission des Affaires Etrangères.

 

Que des islamistes antisémites et anti-israéliens, liés à des soutiens d’organisations terroristes islamiques puissent siéger à la Chambre des Représentants doit faire se retourner dans leurs tombes les pères fondateurs.

 

Que l’une de ces islamistes soit choisie pour siéger à la Commission des Affaires Etrangères est d’une gravité absolue.

 

Que des Démocrates importants, tel Chuck Schumer, qui prétend soutenir Israël, se taise est parfaitement scandaleux.

 

Que les principaux dirigeants de la communauté juive américaine se taisent eux aussi appelle à s’interroger.

 

Quatre-vingt pour cent des Juifs américains persistent à voter Démocrate. Jusqu’à quand leur aveuglement va-t-il durer ?

 

 

Metula News

Agency ©

 

Cette diffusion est destinée aux professionnels de l’information aussi bien qu’aux personnes privées.

Toute reproduction entière ou partielle de cet article est strictement soumise à la détention d’un contrat ad hoc valide selon les conditions générales de la Metula News Agency.

 

Laisser un commentaire