La Brigade de la Drôme… il y a 100 ans, par le Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

De Jérusalem,

Dans les années 1920, il y a cent ans, la France vivait un réveil. Il s’agit du « Réveil Protestant de la Drôme (26) dans l’entre-deux-guerres, de 1922 à 1939, un réveil qu’on appelait « le Réveil de la Drôme » ou « la Brigade de la Drôme ».

Quatre hommes de Dieu étaient impliqués dans ce mouvement revivaliste, parmi les plus connus : de gauche à droite sur la photo : Henri Eberhard (pasteur à Dieulefit), Pierre Caron (pasteur à Valreas), Jean Cadier (pasteur à Valdrôme) et Edouard Champendal (pasteur à Nyons).

(PDF – texte de Philippe Decorvet) – « Le Réveil de la Drôme n’a certes pas la même ampleur que le Réveil méthodiste au XVIIIe siècle en Angleterre ou le « Great Awakening » américain où l’on estime que 20 % de la population de la Nouvelle Angleterre fit l’expérience de la nouvelle naissance.
Mais le Réveil de la Drôme a cette triple spécificité qui en fait un mouvement particulièrement intéressant :

– C’est un Réveil qui éclata en France, dans un contexte typiquement français et dont les responsables étaient tous français (avec quelques Suisses). Il n’est pas le fruit du travail de missionnaires anglo-saxons.

– Il est non seulement français, mais réformé et calviniste. Il se produisit et se développa dans de vieilles paroisses huguenotes campagnardes. Tous les « brigadiers de la Drôme » étaient des pasteurs réformés.

– C’est un Réveil dont certains acteurs ou certains fruits sont encore vivants aujourd’hui : on peut recueillir leur témoignage et avoir des échos et des commentaires de première main ».

Témoignage personnel

J’ai connu ma tante, « notre Tanty », comme une passionnée de ce mouvement. Née en 1900, Tanty s’est engagée auprès du Seigneur à l’âge de 31 ans : « Je me donne à Lui et je m’engage à Le servir fidèlement »…

A la Fondation John Bost (La Force, 24), où elle servit avec sa mère et son frère (mon papa), j’eus le privilège de voir « en vrai » le pasteur Henri Eberhard. J’avais 10 ans, et j’étais très impressionné par ce pasteur en robe, faisant de grands effets de manche, et parlant avec passion du Royaume de Dieu.

Ce petit papier conservé par Tanty dans sa Bible durant toute sa vie, témoigne de son engagement chrétien. 55 ans plus tard, nous avons fait, Sophie et moi, une démarche semblable à Paris-Bercy, en septembre 1986, au travers du ministère du grand prédicateur Billy Graham .

Les Brigadiers de la Drôme

Ce mouvement de Réveil a renouvelé les églises protestantes – il a pour caractéristiques :
—>un appel très énergique à la conversion individuelle, en se plaçant sur un axe de type professant: le chrétien doit s’engager, afficher par sa conversion et sa vie nouvelle les valeurs de l’Évangile,
—>une souffrance devant l’état des églises,
—>la prière fervente, repentante et persévérante,
—>le fait qu’il commence pour les pasteurs, lesquels sont admirablement épaulés par leurs épouses, et enfin qu’il allie l’enthousiasme et l’intérêt renouvelé pour l’étude et l’enseignement.

Voilà également un texte démontrant la détermination de renouveler l’Eglise de France (tiré du PDF de Ph. Decorvet) : « – Nous voulons un retour à la foi simple mais vivante qui fut celle des premiers chrétiens et des huguenots du 16e siècle.

– Nous voulons que l’homme ne marche plus la tête basse, sans espérance, mais qu’il comprenne que, réconcilié avec Dieu par Christ, il est appelé à une vie glorieuse et éternelle, la vie des enfants de Dieu.
– Nous voulons qu’une place – la place d’honneur – soit faite à Dieu dans la vie familiale et individuelle.
– Nous voulons que la Bible, Parole de Dieu, lue, méditée et mise en pratique, redevienne la base de la famille chrétienne…
– Nous voulons que le protestantisme français reprenne l’œuvre de la Réforme interrompue par trois siècles de persécutions et 100 ans de funeste concordat, et parte à la conquête du peuple entier pour Christ.

Il ne s’agit pas d’un message triomphaliste ou optimiste, encore moins d’une sorte d’évangile de la prospérité avant le temps, mais d’un appel à la foi et au service de Dieu et du prochain, message de consécration et de dynamisme ».

Douglas Scott et le Réveil de Pentecôte

Le timing de Dieu pour la France s’accélérait : peu avant 1930 arrivèrent sur le sol français : Mr et Mme Scott.
Douglas Scott (1900-1967) vint au Havre en réponse à l’invitation d’une soeur, Hélène Biolley, tenant un bar sans alcool, le « Ruban Bleu », à proximité de l’Arsenal où l’alcoolisme faisait des ravages dans les milieux ouvriers. D’origine suisse, Hélène Biolley était venue s’installer au Havre en 1880 et avait fondé une Église Évangélique baptiste avec un colporteur breton, M. Le Quéré. Informée des progrès du Réveil en Grande-Bretagne et au Pays de Galles, elle avait invité au Havre plusieurs prédicateurs du Réveil, entre autres Georges Jeffreys, et Smith Wigglesworth (wikipédia).

Ce réveil a embrasé la France du feu de l’Esprit. Douglas Scott et son épouse sont à l’origine de la création des Assemblées de Dieu de France, mais également de plusieurs mouvements protestants et évangéliques comme « l’Union de Prière de Charmes » avec le pasteur Louis Dallière notamment.
Avec ce mouvement de l’Esprit, en France et en Suisse – les Eglises de Réveil en sont le fruit, avec Adolphe Hunziker – l’amour pour Sion et Israël a pris un réel essor. L’Esprit de vérité nous apprend en effet à aimer Israël et le Dieu de Jacob, en revenant aux racines hébraïques.

Il est bon de lire toute cette Histoire qui touche le Royaume de Dieu, et a apporté un vrai renouveau pour l’Eglise de France et celle des pays francophones.
Pourquoi est-ce bon ? – Parce que, 100 ans après ces glorieux mouvements de l’Esprit, nous avons ce devoir de « réveiller » à nouveau notre nation… sous peine de voir la France classée comme « bouc » plutôt que comme « brebis » (Mat 25:31-33). Rappelons-nous Hébreux 12, réalisons l’importance de « la nuée de témoins » qui nous ont précédés.

Nous possédons un héritage précieux et le Seigneur veut bénir la France. Des ministères prient et intercèdent pour la France depuis Jérusalem, sachant ce que la France a apporté au monde (notamment avec les Huguenots qui ont essaimé l’Europe et les USA), et combien elle peut être une lumière pour Christ. Prions (et continuons de prier, sachant que nombreux le font déjà) pour que ces anciens puits spirituels soient débouchés.

Ayant prêché dans la région de Caen la semaine dernière à la Conférence nationale d’une oeuvre chrétienne en faveur du peuple juif, nous croyons que le Seigneur attend de Son peuple « un véritable engagement » comme celui exigé par « les Brigadiers de la Drôme » … et Dieu fera Son oeuvre de restauration.

« Je me donne à LUI, et m’engage à LE servir fidèlement »
Gérald & Sophie

Laisser un commentaire