La Belgique est déjà sous la gouverne de "Big Brother"

Note de Liliane : Je communique ce que je viens de lire en demandant aux lecteurs belges s’ils ont des confirmations à ce sujet. Je mets également l’information transmise par Didier …Les signes sont de plus en plus visibles, nous le savons, nous le voyons..

Source :http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=949132

Information de notre frère Didier:

Dans l’article il parle de technologie rfid c’est faux il s’agit d’une carte a puce comme celle des banques il n’y a pas de lien radio.

par contre j’ai lu dans les news :

– il y a une commission de travail qui est faite par les banques et le gouvernement pour inclure le paiement bancaires sur la puce. – bientôt la carte sis (vital en France) qui est aussi à puce serait intégrer à la carte d’identité. – une société de pub veut inclure des bons promotionnel sur la carte.

– notre permis de conduire vas devenir à puce et ne sera plus valable que 10 ans -> d’ou il faudra payer pour le renouveler (10, 12 eur je crois).

Il est maintenant impossible de rendre une déclaration tva (et bientot impot) sans le passage par un site web et l’authentification par la carte d’identité électronique (en fait ceux qui continue par papaier sont mis à l’amende).

Vous pensez qu’une carte qui renferme toutes vos informations personnelles et qui remplace toutes autres cartes (crédit, débit, hôpital, médicament, identité nationale, etc.) est une visée technologique qui appartiendra aux générations futures?

La Belgique possède déjà la « carte d’identité électronique », carte avec la technologie RFID, et tous les citoyens la reçoive actuellement en remplacement de leur ancienne « carte d’identité nationale ».

Un code-barre se trouve à l’endos de la carte pour éventuellement devenir une carte unique à usages multiples: les cartes-médicament, les cartes de crédit et de débit, les cartes-privilèges des magasins seront fusionnées, d’ici 2012, sur la « carte d’identité électronique ».

Voici les applications utilitaires (évidemment!) de la carte:

Fonction d’identification

La première fonction d’une carte d’identité, quelle qu’elle soit, est l’identification de son titulaire. L’eID reprend exactement les mêmes informations que la carte d’identité traditionnelle mais celles-ci figurent également sur la puce.

L’eID permet donc une identification à deux niveaux:

Identification visuelle: grâce aux informations visibles sur la carte. Cette identification implique un face-à-face, Identification automatique: par la capture des données contenues dans la puce. Cette identification peut être faite à distance.

L’identification (visuelle ou automatique) ne permet pourtant pas d’être certain que le demandeur est la personne qu’il prétend être. Pour cela, il faut se tourner vers l’authentification.

Fonction d’authentification

La puce présente sur l’eID permet, outre l’identification, l’authentification du titulaire de la carte. Il s’agit d’une nouvelle fonction qui n’existait pas sur l’ancienne carte d’identité. La puce électronique contient un certificat digital d’authentification qui permet de prouver « électroniquement » l’identité du détenteur de la carte.

Pour s’authentifier, le citoyen introduit sa carte d’identité électronique dans le lecteur et tape son code PIN (code à 4 chiffres, comme pour les cartes bancaires). L’authentification offre une sécurité plus forte que l’identification puisqu’elle implique d’être en possession de l’eID et d’en connaître le code PIN.

L’authentification est une fonctionnalité optionnelle. Au moment de l’acquisition de sa carte d’identité électronique, le titulaire doit déclarer au fonctionnaire communal s’il souhaite ou non activer l’option d’authentification.

Fonction de signature électronique

La troisième fonction est également un ajout par rapport à la carte d’identité classique. Un second certificat, situé sur la puce de la carte d’identité électronique, permet d’apposer une signature électronique authentique sur des documents électroniques. La signature électronique a la même valeur juridique que celle sur papier.

Après avoir introduit sa eID, le citoyen tape son code PIN qui va ensuite générer une signature unique du document.

La signature électronique est une fonctionnalité optionnelle. Au moment de l’acquisition de sa carte d’identité électronique, le titulaire doit déclarer au fonctionnaire communal s’il souhaite ou non activer l’option de signature électronique. Pour les mineurs, la fonction « signature » sera systématiquement désactivée.

CETTE CARTE « D’IDENTITÉ ÉLECTRONIQUE » EST LA DERNIÈRE ÉTAPE AVANT LA MICRO-PUCE SOUS-CUTANÉE…

  12Comments

  1. Thierry Wasserfallen   •  

    En ce qui concerne la Suisse, en tant que chauffeur professionnel, j’ai eu l’obligation d’acheter (100.-, valable 5 ans) une carte à puce qui ressemble beaucoup au permis belge ci-dessus, afin de pouvoir enregistrer mes heures de travail sur un appareil électronique (tachygraphe). Je ne suis pas surpris de ceci, car il s’agit là d’une uniformisation au niveau européen. C’est un pas de plus dans la direction… Les gens vont s’y habituer gentiment… ça va finir par être normal pour eux.
    Ainsi on arrivera à, passez-moi l’expression mais elle s’y prête tout à fait, on arrivera donc "à la solution finale !" ça fait froid dans le dos. L’histoire se répète.

  2. ServanteDeJesus   •  

    Salut à tous,

    Je vis en Belgique, et je confirme que l’information est vraie ! je dispose moi aussi d’une carte d’identité électronique, elle est actuellement obligatoire pour tous ! J’ai été surprise d’ailleurs d’en recevoir une, mais les choses s’accélèrent effectivement beaucoup plus vite.

    Gardons seulement les yeux fixés sur le Seigneur ! Son retour est proche.

  3. Martine   •  

    Je vis à Bruxelles. Et je peux confirmer que même les transports publics ont inauguré cette année une nouvelle carte à puce. Cette carte est nécessaire pour ouvrir les portiques du métro. Sans compter les diverses entreprises dont les portes ne s’ouvrent qu’avec une carte à puces. Je badge chaque matin et chaque soir.

    On y est petit à petit habitué. Une goutte de poison à la fois…

    Martine

  4. giuseppe   •  

    J ai reçu ma carte d identité à puce en 2006.
    Elle est accompagnée d un document écrit qualifié de
    données disponibles de façon électronique sur votre
    carte d identité.Lors d un controle de police :la carte
    d identité électronique et ce document a été requis.
    Le code Pin a été fourni par l administration communale.

    En surplus des renseignements classique figurant
    dans cette carte d identité ,lorsque je me suis marié
    en 2006 ,ma banque ING qui possède l équipement adéquat
    a sorti et imprimé des renseignements supplémentaires et confidentiels:ex:
    gestion de ses biens:CAPABLE
    immunité diplomatique:oui non NON
    immnunité parlementaire:oui non NON
    état-civil….

    Prochainement la Belgique devrait émettre une nouvelle
    carte d identité à puce où serait inséré la carte SIS

  5. giuseppe   •  

    au dos carte d identité figure :
    n° carte d identité IDBEL………….puis 1…suivi
    du numéro d identification du registre national ensuite quelques flèches puis date de naissance suivi d une lettre et des chiffres et de BEL puis quelques flèches
    et 1 avec nom de famille 2 fleches prénom et encore des
    fleches.

    Depuis de nombreuses années les administrations
    travaillent avec le numero d identification du registre national basé sur la date de naissance donc avec KSZ-BCSS (banque carrefour des données de la sécurité sociale (qui n est pas infaillible)où se croisent
    différents renseignements,données sur les gens.
    Pour la génération actuelle cela est normal

    Tandis que pour la mienne vu qu a l époque cela n existait pas ,KSZ-BCSS comportent des informations
    érronnées
    ex:je me suis retrouvé :avec 2 prenoms différents
    et 2 dates de naissance différentes suite a la mauvaise écriture faites par l administration de l époque….je connais meme une personne qui a 3 dates
    différentes……

    Sans compter que les différents organismes transmettre leurs renseignements par voie électronique d où
    Avec aussi ce mode de transmission des erreurs peuvent exister ,meme d encodage à KSZ-BCSS (banque carrefour
    des données de la sécurité sociale belge)

    ceci à titre indicatif.

  6. sainta   •  

    merci pour vos rensseignements cela met tres utile et renforce ma foi que Dieu vous benises dans le nom de jesus, je suis en france et je croi qued’ici peu on aura aussi cette nouvelle carte le jour de Dieu et proche tres proche amen

  7. Isabelle   •  

    Pourquoi dites-vous qu’il est faut que la puce logée dans les cartes d’identification belge ne provient pas d’une technologie RFID (de l’anglais Radio Frequency IDentification)? Qu’en savez-vous?

    La radio-identification plus souvent désignée par le sigle RFID (de l’anglais Radio Frequency IDentification) est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes » (« RFID tag » ou « RFID transponder » en anglais)[1].

    Les radio-étiquettes sont de petits objets, tels que des étiquettes autoadhésives, qui peuvent être collées ou incorporées dans des objets ou produits et même implantées dans des organismes vivants (animaux, corps humain[2]).

    Les radio-étiquettes comprennent une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis l’émetteur-récepteur.

    Isabelle
    http://www.consciencedupeuple.com

    >br/>

    Liliane: Chère Isabelle il y a méprise dans ce que tu as compris,…Didier qui est belge dit simplement que POUR L INSTANT CE N EST PAS LE CAS…sois bénie

  8. giuseppe   •  

    La belgique a changé son mode de communication de
    déclaration de l impot des personnes physiques
    ———————————————-
    Autrefois,on remplissait les documents de déclaration et
    on les envoyé par la poste à SPF finances ou bien on
    allait le déposer dans la boite aux lettres du bureau
    duquel on dépendait ,tout en ayant toujours la possibilité de faire remplir les documents par les agents de l administration fiscale SPF finances.

    L an passé (2009) on a introduit de nouveaux modèles de
    documents de déclaration de l impot de personnes physiques et on devait les envoyer au centre de scanning
    à Jambes(namur).(inauguration de nouveau mode d encodage)…
    donc possibilité d erreur…( encodage)et en surplus en
    envoyant le courrier par courrier affranchi ,on n est pas certain à 100% qu le centre de scanning l ai reçu.

    Bien sur les particuliers ont toujours la faculté d envoyer leurs déclarations par tax-on-web (si ils remplissent les conditions:équipements adéquats..)
    Et de faire appel à un comptable….

    Cette année (2010) ,j ai fait remplir ma déclaration commune(marié) pour mon épouse et moi-meme par l administration SPF finances,cette dernière possédait le
    double chez eux des documents fournis par les divers organismes (revenus) et m ont dit que concernant mon épouse il possèdait un document que nous n avons pas reçu à notre domicile et nous ont fourni un exemplaire du dit document.
    L agent a rempli la déclaration correctement et m a demandé si j étais d accord(de ce fait j ai signé un formulaire avec le contenu de la déclaration commune)
    et m a donné le double…
    et vu qu eux travaillent avec ordinateur(SPF finances),il m a demandé
    s il pouvait l envoyer par tax-on-web et que de ce fait
    cela allait beaucoup plus vite pour eux (enregistrée le jour meme) ,l agent m a fourni un double de la déclaration électronique et a calculé le montant soit à
    rembourser ,soit à recevoir.

    Quant à l histoire de banque ING (et autres) ,il est nécessaire d avoir un lecteur de carte à puce électronique pour lire le contenu des informations
    de la carte à puce électronique.

  9. christine   •  

    Bonsoir, j’introduis une petite précision au sujet de la carte d’identité à puce, on ne le recoit pas!!!
    on est aimablement prié de se rendre à la commune avec une photo pour renouvellement de la carte d’identité et là…à vos porte-feuilles:24 euros msieurs dames!
    Je me suis bien présentée à l’administration mais porte-feuille vide, sans pistoles pas de nouvelle carte!
    C’est là que j’ai appris que les "anciennes cartes" sont toujours valables jusqu’à 2012(la date de validité figure sur la vieille carte) eh bien ils attendront jusque 2012.

    Il est vrai que les infos contenues sur la puce sont lues par les banques et la poste, les infos médicales ne s’y trouvent pas.
    Pour ce qui est du médical, il faut signer une acceptation du dossier médical global proposé dans les grosses pathologies, les données sont alors encodées dans une banque de données accessibles par intranet dans certains hopitaux universitaires et associés ce qui permet de gagner du temps en cas de prise en charge urgente du patient ce qui est appréciable surtout quand on s’y présente sans connaître le Seigneur.

Laisser un commentaire