Hommage à un héros de notre temps… par Michel-André

« Car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni rien de secret qui ne doive être connu » (Mt 10 :26)

(Document « Le Parisien » 24/03/2018, article de Jean-Marc Ducos)

Au moment où nos médias nationaux s’émeuvent et nous abreuvent jusqu’à l’écoeurement de la succession de Johnny Halliday, s’interrogent sur son patrimoine, et s’insurgent (à juste titre) de la mise au placard de deux de ses héritiers tout en s’étendant à foison sur la vénalité et la cupidité de sa dernière épouse, la France connaît de nouveau un choc terroriste, auquel malheureusement il fallait bien s’attendre, après de longs mois de silence…

 

La tactique utilisée par ces nébuleuses officines terroristes pourtant bien connues de nos gouvernants et de leurs services internes est d’agir ainsi, de manière sporadique, pour mieux frapper les consciences et semer petit à petit, insidieusement, le chaos dans nos sociétés et la peur dans le coeur de nos concitoyens.

La finalité ? On la connaît bien désormais : faire accepter l’inacceptable, un régime islamiste dont l’objectif est d’asservir l’occident pour le profit d’un gouvernement occulte dirigé par des cols blancs richissimes et sans scrupules ni états d’âmes, qui « emploient » des jeunes gens bien entraînés, formatés, endoctrinés et surtout désoeuvrés qui sont transformés en robots sanguinaires, en zombies meurtriers, qui, à l’état « normal », ne feraient pas de mal à une mouche...

Inutile de s’étendre une fois de plus sur ces horreurs, laissons nos « journaleux » s’en occuper et fouiller sur force de détails surprenants jusqu’à nous dévoiler le parcours minuté du meurtrier de Trèbes !

 


 

Un gendarme, Arnaud Beltrame, officier supérieur, à consenti à donner sa vie en échange de celle d’une femme aux mains du terroriste. Nous voulons lui rendre hommage, d’abord parce qu’il représente la puissance et l’autorité étatique, mort dans l’exercice de ses fonctions (certes il y en eu d’autres avant lui mais pas de cette manière exemplaire), et qu’ensuite son sacrifice a permis de sauver une vie. Personnellement je ne connais pas d’exemple plus frappant que celui-ci et cela m’amène à poser une question cruciale : cet homme, qui sans aucun doute (on n’a pas les détails), a laissé derrière lui une épouse et des enfants pour sauver une mère de famille a agi comme bien peu parmi les chrétiens le feraient…et surtout quel pasteur ou serviteur de Dieu accepterait de donner sa vie à l’exemple de Christ, pour un de ses fidèles, a plus forte raison pour quelqu’un qu’il ne connaît pas ? (quand on sait en plus, que 80% des chrétiens ont peur de mourir ou d’être persécutés…)

Autre question non moins cruciale : quel politicien de notre panel actuel ou de ceux du passé, aurait accepté de faire la même chose que ce gendarme courageux ? Je vois bien mal ces messieurs-dames, auréolés de leur prestige politico-médiatique, offrir leur sang et leur avenir glorieux (ou supposé tel) pour sauver ne serait-ce qu’une fourmi ! Et pourtant ils se donnent comme des exemples à suivre, des modèles pour les générations à venir, espérant sans doute qu’on se souviendra d’eux pendant longtemps.

Non, vraiment non.

Ils vont se contenter, une fois de plus, d’hommages larmoyants, d’apitoiments et d’atermoiements hypocrites, de discours grandiloquents et creux tout en feignant l’ignorance de ce qui allait se passer, alors qu’ils savaient…sans aucun doute.

Quelle pitié !

 

  2Comments

  1. nivred92   •  

    Ce qui est très curieux, c’est qu’après chaque attentat on « découvre » quasi instantanément le « parcours » de ces assassins, fichés S ou identifiés par les services secrets et, comme par hasard… bien sous tous rapports selon leurs proches ou voisinage ! La même rengaine presque au mot près à chacune de ces sinistres occasions.

    Sans absoudre la responsabilité de ces zombies ivres de sang, il y a longtemps que j’ai compris que les véritables commanditaires de ces horreurs ne sont ni basanés, ni barbus, ni enturbannés. Ils portent costumes 3 pièces de haute couture, lunettes cerclées d’or sur tempes argentées et font partie des cercles les plus hermétiques de cette oligarchie occulte qui tire les ficelles dans les ténèbres, bien à l’abri dans leurs citadelles imprenables.

    Tout cela pour la plus gigantesque entreprise de chaos absolue jamais fomentée à l’échelle mondiale. Cela passe par toutes les théories mondialistes dont on nous assomme depuis plus de 30 ans et qui infusent leur poison dans les consciences, l’abolition progressive des frontières avec pour corollaire la destruction des états-nations, la « batardisation » programmée des fonctions d’autorité par le biais de procédures judiciaires à tout-va (on le voit bien avec l’affaire Sarkozy, quels que soient ses torts) ou la mise à l’écart de personnalités « gênantes » (D. Strauss-Kahn et F. Fillon). Tout cela n’est pas du domaine du hasard…

    Et voilà ce lieutenant-colonel de gendarmerie qui apparaît sur le devant de la scène comme le parangon de vertus totalement désuètes de nos jours : courage, responsabilité, sens de l’honneur et de la dignité, dévouement jusqu’au sacrifice. Oui, ça existe encore ! Mais il faut de telles tragédies pour que ces vertus brillent de l’éclat singulier de la rareté et que la clique politico-médiatique ne peut étouffer sous sa chape de mensonges, de lâcheté et de fatalisme.

    On espère seulement que l’otage à laquelle il s’est substitué sera reconnaissante à sa mémoire jusqu’à son dernier souffle. On espère… Et la clique politico-médiatique s’en tirera avec la sempiternelle pirouette des hommages et honneurs militaires (ô combien justifiés pour cet officier), jusqu’au… prochain attentat !

    Seigneur, on est de plus en plus impatients que Tu viennes mettre un terme à tout ça ! Y en a marre…

    • Rondoudou   •  

      Hélas oui, nous savons que bien des individus sont dangereux, mais tout va bien… ils sont fichés S ! S comme Surprise t’as rien vu venir !
      Sérieusement, c’est triste mais on s’habitue aux attentats. Il faudrait du courage politique pour y faire face, mais sous entend de s’occuper du problème de l’Islam en France, et là il n’y a plus personne tout d’un coup…

      Quoi qu’il en soit, tout comme toi, j’ai tellement hâte que Dieu intervienne, mais en attendant, nous avons un combat à mener, et nous avons besoin de Dieu, en Jésus Christ pour cela.
      Mes pensées vont aussi vers la famille de ce héros bien entendu, je ne sais pas quelle position il avait vis-à-vis de Dieu, mais j’espère que tout cœur qu’il avait accepté Jésus ;(

Laisser un commentaire