Il nous faut sérieusement évangéliser beaucoup de « Chrétiens » de nos églises actuelles !

Il est intéressant de réaliser que Charles Finney a passé tout son ministère à prêcher à des membres de diverses églises chrétiennes. On l’a pourtant appelé un « grand évangéliste » !

En fait, ce qu’il faisait, c’était évangéliser des « Chrétiens, » parce qu’il avait découvert que la plupart d’entre eux ne possédaient même pas le salut.

L’Eglise n’était pas sauvée ! Son premier appel s’adressait donc aux Chrétiens de son époque, pour les conduire au salut. De même, Jésus et les apôtres ont d’abord été appelés à s’adresser aux Juifs, les « croyants » de leur époque. Toute sa vie, Finney dut prêcher de puissants messages de salut dans des églises ou des Ecoles Bibliques.

Ces « Chrétiens » devaient être sauvés !

C’est ce que nous pouvons observer dans tous les réveils de tous les siècles. Très souvent, ces réveils permettaient à des Chrétiens d’entrer dans un véritable salut pour la première fois.

Ils croyaient être sauvés auparavant, mais ils se trompaient !

Quand les prédicateurs du réveil sont arrivés, beaucoup de membres d’églises ont soudain compris qu’ils étaient dans un état de perdition, et des multitudes se sont converties.

Un réveil commence presque toujours par l’Eglise.

Je crois qu’il en est toujours de même aujourd’hui, surtout en Amérique, où la fréquentation des églises est très élevée, de l’ordre de 40 % de la population. Ce pourcentage est le plus important du monde. Tout le monde est d’accord pour reconnaître que beaucoup de ces Chrétiens sont simplement des Chrétiens de nom, ou des Chrétiens charnels. On fait croire à  un grand nombre de gens qui fréquentent les églises qu’ils sont sauvés, alors qu’ils ne le sont pas.

Il est difficile de ne pas arriver à  la conclusion que la plupart de ces églises ne sont que des « pourvoyeuses de l’Enfer, » en disant à  leurs membres que tout va bien pour eux, alors qu’en réalité ils se précipitent vers leur destruction spirituelle.

Personnellement, j’ai beaucoup de mal à supporter cela. Comment Dieu va-t-Il traiter tous ces prédicateurs qui endorment le troupeau et le laissent suivre cette voie de perdition ? Et où sont les hommes qui oseront dire à ces « Chrétiens » qu’ils ne sont pas du tout sauvés, mais qu’ils vivent encore dans leurs péchés ? Ce sont ces hommes qui seront les futurs Jean-Baptiste !

Bien entendu, Finney était haï et méprisé par les hommes d’église, à cause de ce qu’il prêchait. Comment osait-il prétendre que beaucoup de ces « fidèles membres d’églises » n’étaient pas sauvés ? Quelle offense, et quelles mauvaises manières ! Mais la passion et le fardeau de Finney étaient d’atteindre ces « Chrétiens » par l’Evangile. Et c’était ce que Dieu l’avait appelé à faire.

Aujourd’hui, dans nos pays occidentaux, nous voyons exactement ce que Finney voyait à son époque. Nous voyons une Eglise composée en grande partie de gens qui ne sont même pas sauvés. Des Chrétiens réellement sauvés, au sens où l’entend le Nouveau Testament, se comportent et parlent d’une manière complètement différente ! Même dans les milieux pentecôtistes et charismatiques, nous voyons beaucoup de Chrétiens qui « étaient sauvés, mais qui ne marchent plus dans leur salut. »

Mes amis, ce n’est pas cela, le vrai salut. La Bible enseigne clairement que seuls ceux qui persévèrent dans la foi, et qui vaincront, seront finalement sauvés. Les autres sont perdus. Si vous ne marchez pas en tant que « nouvelle créature, » dans l’amour de Christ, vous n’êtes pas sauvé, quoi que dise votre pasteur.

La Bible nous exhorte à  « travailler à  notre salut avec crainte et tremblement. » Je serais très surpris si j’apprenais que plus du quart des Chrétiens occidentaux, soi-disant « remplis de l’Esprit, » marchent devant Dieu avec un cœur pur. Je me demande ce qu’ils pensent qu’il va leur arriver au Jour du Jugement !

En outre, il y a des millions et des millions de « croyants, » dans nos grandes églises chrétiennes, qui n’ont jamais l’occasion de réaliser ce qui constitue le véritable salut. Ils n’ont aucune connaissance réelle du Saint-Esprit, et beaucoup d’entre eux n’ont même pas été baptisés d’eau par immersion.

Dans un autre article, nous avons déjà  montré comment on devient un vrai Chrétien dans la Bible. Dans le Nouveau Testament, pour que quelqu’un devienne un vrai Chrétien, trois conditions doivent être remplies :

– La repentance.

– Le baptême d’eau par immersion.

– Le baptême du Saint-Esprit.

Dans la Bible, nous voyons toujours ces trois choses se produire en même temps. Voir Actes 2 : 37-41 ; Actes 8 : 12-20 ; Actes 10 : 44-48 ; Actes 19 : 1-6 ; Actes 22 : 16 ; Hébreux 6 : 1-2 ; Marc 16 : 16-18, etc…

Je l’ai déjà dit, on ne voit jamais dans la Bible qu’il faille « demander à Jésus d’entrer dans notre cœur. » Personnellement, je ne suis pas loin de penser qu’il s’agit là  d’un mensonge inspiré par l’Enfer, parce qu’il fait croire faussement aux gens qu’ils sont « sauvés, » simplement parce qu’ils ont « fait une petite prière. » C’est quelque chose de malhonnête et de complètement contraire aux Ecritures.

Nous devons donc savoir que, selon le Nouveau Testament, un vrai Chrétien est quelqu’un :

– Qui s’est repenti de ses péchés.

– Qui a été baptisé d’eau par immersion.

– Qui a reçu le baptême du Saint-Esprit, accompagné du parler en langues, comme le montrent les Ecritures.

Pour quelle raison continuons-nous donc à atteindre ces multitudes par un Evangile tronqué, en leur demandant de « faire entrer Jésus dans leur cœur, » mais sans jamais leur faire entendre le plein Evangile ? Que pouvons-nous donc faire pour leur faire entendre ce message ? C’est un très lourd fardeau que j’ai sur mon cœur.

Et je suis convaincu que les nouveaux Jean-Baptiste qui vont venir disposeront de l’onction nécessaire pour briser les murailles de la « Religion » et pour prêcher toute la Vérité. Je veux parler ici d’innombrables millions d’âmes précieuses. Ce sont pourtant des gens qui croient vraiment en Dieu. Mais on leur a annoncé des mensonges, et ont les a empêchés d’avoir accès à  la vérité.

Je suis convaincu que la prochaine moisson va commencer dans l’Eglise. Elle va commencer par la conversion des « Chrétiens. » Cela a toujours été l’ordre divin :

« D’abord à Jérusalem, puis en Judée…« 

J’ai un très lourd fardeau pour l’Eglise de nos pays occidentaux. Que de nouveaux Charles Finney se lèvent ! Que la trompette retentisse ! Que l’on entende à  nouveau un message qui pousse à  une profonde repentance ! L’idole de Mammon doit certainement être l’une de nos cibles prioritaires !

Je suis convaincu que de tels prophètes doivent se lever pour que le vrai Réveil vienne dans nos pays occidentaux, dans ces derniers temps.

« Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à  deux tranchants, pénétrante jusqu’à  partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur » (Hébreux 4 : 12).

Puisse cette puissante épée renverser les murs de la Religion et de la fausse assurance du salut, en ces derniers jours !

A433 Paroledevie. Reproduction de la traduction française autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que les sources soient indiquées.