Débat présidentielle française – mon analyse sans compromis, PAR  JEAN-PATRICK GRUMBERG

Voici ce que je pense du débat présidentiel :

 

Désolé.

 

Ils ne m’inspirent ni confiance ni respect intellectuel, ces oiseaux-là.

 

  • Entre Macroncron qui une fois de plus dit tout et inversement :

« [Macron n’a pas hésité à dire] qu’ignorer le burkini est la meilleure façon de lutter contre l’islamisme, avant d’affirmer que le voile est un signe de soumission pour la femme » (Judith Waintraub dans Le Figaro),

« Il dit que la colonisation est «un crime contre l’humanité», mais qu’il faut en assumer les aspects «positifs». Il confie que les antimariage pour tous ont été «humiliés», mais il défend la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes. En trois mois, il change trois fois de position sur la légalisation du cannabis, pour finalement défendre le statu quo. » (Grégoire Biseau dans Libération).

Le neuneu Fillon qui dit que son pire ennemi c’est Marine Le Pen, ce qui laisse supposer qu’il n’a pas vu que Macron est en tête des sondages, après ne pas avoir vu venir les attaques des médias et de la justice, ni osé leur demander des comptes sur leur non-intervention sur les casseroles de Macron.

Marine Le Pen aussi prévisible que l’heure des trains de la SNCF dans les années 60 :

« une Marine Le Pen très IIIe République n’aura su se défaire de ses mauvaises manières ni crever le plafond de verre de la crédibilité. Il ne suffit pas de répéter ad libitum quelques slogans (« patriotisme économique », « priorité aux entreprises françaises ») pour répondre aux interrogations sur son programme. » (Daniel Saoud dans Causeur).

Hamon ? Faut-il parler de cet islamo-gauchiste qui a été fabriqué comme repoussoir vers Macron pour les immatures politiques qui voteront socialiste sans le savoir ni le vouloir ?

« Hamon est inexistant » (Valeurs actuelles).

« Le réformisme petit bras d’un Benoît Hamon fait pâle figure » (Daniel Saoud)

Non, pas Mélenchon. Ce truc Mélenchon ne mérite même pas mes mouvements de doigts sur mon clavier. Honte à ceux qui songent seulement à apporter leur voix à Mélenchon. A ce point de lavage de cerveau, ça fait pitié. Ils méritent leur médiocre sort.

 

Conclusion

On le sait, je le dis et le redis, je n’ai aucune opinion politique, aucune couleur politique, seulement une préoccupation : le bien-être des gens. Et j’examine les propositions politiques des uns et des autres à la seule lumière de cet objectif.

J’ai le sentiment profond que les réformes dont la France a besoin pour retrouver le sourire sont si importantes en nombre et en envergure (syndicats, éducation nationale, emploi, administration, fiscalité, droit du travail, corruption, immigration, aides sociales, Sécurité sociale, libertés, justice politisée, partialité des médias d’Etat, carriérisme des politiques, politique étrangère, islamisation, etc.) qu’elle n’y parviendra qu’après avoir touché le fond – un passage obligé et très douloureux.

Avec les candidats en lice, tous les candidats en lice sans exception, la France connaîtra une lente descente, peut-être plus lente avec Fillon parce que son programme économique est le moins nul. Cette lente descente va apporter son lot de souffrance aux Français : appauvrissement, insécurité, recul de l’Etat de droit. A l’issue de cette lente descente irréversible, la France touchera le fond, et ce seront les Français qui exigeront les réformes qui aujourd’hui les feraient descendre dans la rue pour les empêcher.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  9Comments

  1. Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

    Je vais aller plus loin que JP Grumberg. J’ai regardé une demi heure cette parodie de débat où, au final, ils avaient tous l’air complice. J’ai eu un grand malaise, celui que ce débat lui-même était un piège auquel jamais FF n’aurait du se joindre. Car ce qu’ils voulaient tous, et ils y sont parvenus, c’est à le faire sortir de ses gonds, ce qui tranchait singulièrement avec la maîtrise parfaite de Melenchon, vieux routier des débâts publics…

    Oui, une sinistre farce, qui n’a strictement rien appris à personne, mais désemparé ceux qui avaient des convictions. Car la prime était à l’habileté, pas à la vérité !

    Plus que jamais écoutons Dieu, et non la télé !!!!!!!!!

  2. Stigmamax   •  

    Je ressors une de mes citations préférées en matière de politique:
    « Il n’y a que deux sortes d’hommes politiques. Les mauvais et les très mauvais »
    Je ne sais vraiment pas pour qui je vais voter. Sans doute un verset biblique dans l’urne ?

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Oh, on a droit à des pochettes surprises tous les jours dans cette présidentielle. On peut assister à des retournements de situation à la Trump, qui a aussi été traîné dans la boue.

      Je persiste à dire que ce débat était un piège où FF n’aurait jamais dû aller: comme ils avaient tous l’air bien copain… sauf FF qui fait la gueule: il sait qu’il vient de prendre un KO de plus !

      Je crois que lu sait toutes les casseroles que Macron traîne : le gars flagorne, mais il pourrait vite, lui aussi, se retrouver KO !

  3. marc777   •  

    Vos propos je trouve sont très négatifs!
    Ces candidats font de leurs mieux pour résoudre nos problèmes avec des visions différentes.
    Je crois que vous devriez comme moi même méditer sur le fruit de l’esprit en galate 5:22

    Epître de Paul aux Galates Chapitre : 5 Verset : 22
    Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;

    Ferions nous mieux à leur place durant ce débat!

  4. Guillaume   •  

    Etant donné le choix des candidats, bien des gens de la rue disent la chose suivante: « Je voterai pour le moins mauvais. » Cela montre qu’il y aura encore des surprises lors de ces élections. Prions pour que ce soit la bonne personne qui arrive à ce poste.

  5. marc777   •  

    Juste pour rire un peu :

    – le nom de famille de tous les 4 grands candidats masculins contre LEPEN, se termine par « ON » :
    FILL…ON
    HAM…ON
    MELANCH…ON
    MACR…ON

    C’est quand même bizarre parfois!
    Un parolier-chanteur de « RAP » pourrait utiliser cette bizarrerie pour composer un chant cocasse!

    • Michelle d'Astier de la Vigerie   •     Author

      Réjouissons-nous, ça fait un peu Luchon ou Menton…ou baluchon, chausson, citron…

      La prochaine présidentiele ce pourrait être

      HAKAN
      HAKIM
      HAMID
      ABDELHAKIM
      ABDELKADER
      ABDELKARIM
      ABDELLAH

      Ou
      Abû Ahmed (أبو أحمد)

      al-Mansûr (المنصور)

      Abû `Ammâr (أبو عَمَّار)

      Ou
      ben Abî Ibrâhîm Ishâq ben Yûsuf ben `Abd al-Mû’min (بن أبي إبراهيم اسحاق بن يوسف بن عبد المؤمن)

      Bien sûr, nous n’avons rien contre ici… Mais où est la parité ?

      Je doute qu’on ait par exemple:

      Faḥda bint °Āṣṣī ben Kalīb ben Chouraym ach-chammarīy,لأميرة فهدة بنت العاصي بن كليب بن شريم الشمّري : Fahda fille de Assi fils de Kalib fils de Chouraym.

      Tu vois, on a encore un peu d’espoir de rester français, faible, mais existant ! 🙂

Laisser un commentaire