Rebecca Brown par quelques mots simples donne par l’exhortation ci-dessous quelques clés pour nous permettre de comprendre quel est notre appel et comment servir Dieu là  où il nous veut…

J’aimerais continuer cet enseignement avec quelques notes en général, pour vous aider à  découvrir les spécificités de l’appel de Dieu dans votre vie.

Premièrement, je ne crois pas que Dieu veuille méticuleusement contrôler nos vies.  Il ne le fait que pour une saison, dans des circonstances spéciales.

Certaines personnes me disent :

 » Je ne vais pas acheter de la nourriture au supermarché à  moins que le Saint-Esprit me l’ordonne.  »  A cette affirmation, je réponds :  » A moins que vous soyez sous un danger imminent où votre vie est continuellement en danger, je crois que le Seigneur vous a créé avec un cerveau, et Il s’attend à  ce que vous l’utilisiez ! Si vous avez besoin de nourriture, et si vous avez de l’argent pour vous en acheter, vous n’avez pas besoin d’entendre Dieu vous dire de descendre au supermarché. Vous y allez lorsque vous en avez besoin, tant que cette course n’interfère pas avec les autres activités que vous êtes censé faire, comme aller à  l’église ou au travail, etc. « 

Je ne soulignerai jamais assez cette vérité :

Dieu ne veut pas que vous soyez des marionnettes qui pendent  au bout d’une ficelle !

Il nous a donné à  tous un cerveau et une volonté, et Il voudrait que nous nous en servions en accord avec Sa volonté écrite, la Bible. Le Saint-Esprit Lui-même n’usurpe pas notre volonté.  L’apôtre Paul écrit :

 » Car c’est Dieu lui-même qui agit en vous, pour produire à  la fois le vouloir et le faire conformément à  son projet plein d’amour  » . (version Semeur) Philippiens 2:13

Il est clair que Dieu travaille avec notre volonté. Il ne nous l’ôte pas. Il existe un passage fascinant dans 2 Chroniques à  propos du roi Ezéchias :

 » Cependant, lors de la visite des ambassadeurs des dirigeants babyloniens envoyés pour s’informer sur le prodige qui avait eu lieu dans le pays, Dieu l’abandonna à  lui-même pour le mettre à  l’épreuve et savoir ce qui était réellement au fond de son cœur « (2 Chroniques 32:31)

Plusieurs fois, Dieu désire que nous concevions dans nos propres cœurs ce que nous allons faire. Il ne nous donnera pas toujours des instructions claires comme de l’eau de roche quant à  la direction à  prendre. Lorsque vous traversez une telle saison dans votre vie, ne vous laissez pas abattre, ne soyez pas paralysé.

Faites deux choses :

Premièrement, relaxez – vous en vous rassurant que Dieu honore toujours les intentions de notre cœur. Si nous désirons vraiment Le servir et Lui plaire, même si nous commettons une erreur en prenant la mauvaise direction, Dieu finira par nous ramener sur le chemin qu’Il veut que nous empruntions. Il ne nous laissera pas nous égarer. Il honorera les désirs de notre cœur.

En second lieu, si vous êtes assez insatisfait de votre situation actuelle, vous devez considérer l’alternative de déménager ou de changer d’emploi, par exemple.

S’il vous plait, laissez-moi m’empresser d’ajouter ceci : si vous êtes un mauvais employé « ”toujours en retard, fréquemment soi-disant malade, constamment à  la quête d’un emploi où vous n’avez aucun effort à  fournir »” ceci ne vous concerne pas. Vous ne devrez pas votre malheur au fait qu’il vous faut changer de situation, mais plutôt à  votre propre faute.

Mais s’il vous faut déménager, si vous pensez que cela est nécessaire mais ne recevez aucune instruction divine qui soit claire, voici ce que nous vous disons : explorez vos options ! Priez et demandez au Seigneur d’ouvrir les portes qu’Il veut que vous traversiez et de refermer celles qui ne sont pas dans Sa volonté. Quelquefois, vous aurez plus d’un chemin à  prendre devant vous. Souvenez-vous que Dieu peut vous utiliser où que vous soyez.

Très souvent, Il nous donne souvent le choix de faire ce que nous voulons faire.

Daniel et moi avons plusieurs fois exploré nos options, demandant à  Dieu d’ouvrir et de fermer des portes. Dieu a toujours honoré nos prières en cette matière. Par exemple, lorsque nous vivions dans l’Oregon, Daniel et moi cherchions désespérément une maison pour nous stabiliser, car nous avions vécu dans une roulotte de voyage pendant un bon bout de temps.

Nous ne recevions aucune directive claire du Seigneur à  propos de l’endroit où nous devions emménager. Nous avons alors commencé à  explorer nos options. Nous avons cherché à  beaucoup d’endroits, priant toujours afin que le Seigneur nous ouvre ou ferme des portes. J’avais l’habitude de blaguer en disant que nos nez s’étaient aplatis à  force de nous cogner aux portes que Dieu avait refermées devant nous. En fin de compte, après six mois de recherche intense, Daniel s’est souvenu banalement de la propriété où il est né, en Arkansas. Le plus il y repensait, le plus il ressentait le besoin de se renseigner pour savoir si elle était encore en vente. Daniel s’est décidé à  se lever pour explorer cette possibilité, et pareillement, Dieu s’est levé. Il a accompli miracle sur miracle pour nous ouvrir cette porte. Ainsi, nous avons déménagé en Arkansas et Dieu nous y a richement bénis. J’aimerais cependant préciser qu’avant notre miracle, nous avions dû nous déplacer, fouiller, explorer. Rappelez-vous, Dieu ne peut guider nos pas tant que nous ne nous commençons pas à  marcher.

Lorsque Dieu vous ouvre une porte, cette porte s’ouvrira généralement rapidement et sans difficulté. Vous éprouverez une paix.

Si vous luttez, et luttez de plus belle pour en ouvrir une, je vous suggère de reculer, car vous allez probablement dans la mauvaise direction. Grâce à  notre volonté et à  notre travail, nous pouvons enfoncer des portes qui ne sont pas dans la volonté de Dieu.

Mais s’il vous plait, notez que Dieu déteste la tiédeur. (Voir Apocalypse 3 :14-16)

Dieu s’attend à  ce que nous prenions des décisions !

Il ne nous veut pas passifs et indécis. Quelquefois, Il nous permettra de prendre de mauvaises décisions. Cette circonstance sera toujours une épreuve pour notre foi, mais Il utilisera ces moments pour nous rendre humbles et nous enseigner de précieuses leçons.

Voici un exemple tiré de notre propre vie : La région dans laquelle nous vivons dans l’Arkansas a autrefois connue une sécheresse spirituelle terrible. Il y a quelques années, nous en avons eu assez. Nous nous sommes décidés à  déménager dans un autre état pour nous joindre à  une grande église qui était spirituellement vivante et zélée pour le Seigneur. Nous avons prié à  ce sujet, mais nous n’avons reçu aucune réponse du Seigneur. Maintenant que j’y repense, je sais que nous n’aurions en fait jamais du parler de déménagement au Seigneur. Nous étions censés savoir que Sa volonté était que nous restions en Arkansas, à  cause d’une alliance que nous avions précédemment traitée avec Lui. Mais nous n’y avons pas pensé. Nous avons donc pris toutes nos économies ; nous nous sommes rendus dans un autre état, et nous avons rapidement découvert une magnifique propriété. Le financement a été approuvé en l’espace de quelques minutes, et nous avons investi tout notre argent en guise de dépôt. Toutefois, sur notre chemin de retour, le Seigneur a brusquement parlé à  Daniel avec une clarté étonnante. Il a dit :  »  Qu’allez-vous faire de cette propriété  « ? Daniel a répondu :  »  Nous y installer, Seigneur, et devenir membres de cette église qui est zélée pour Toi. Je veux tout simplement vous dire que je ne déménagerai pas avec vous,   » a-t-Il répondu.  »  Ce déménagement n’est PAS dans Ma volonté  « . Daniel était estomaqué. Il a promptement demandé :  »  Seigneur, y a-t-il un moyen de récupérer notre paiement ?   »  « Non, ce ne serait pas juste. Vous avez perdu tout votre argent. »

Puis Il est resté silencieux. Malgré le choc, nous avons tout de même obéi.  Pourquoi le Seigneur ne nous avait-Il tout simplement pas empêchés d’envisager le déménagement ? Pour deux raisons.

En premier lieu, comme j’ai dit, nous aurions dû penser à  l’alliance que Dieu avait traité avec nous cinq ans plus tôt pour que nous restions dans l’Arkansas.

En deuxième lieu, ce n’est que lorsque nous avons perdu tout notre argent que Dieu est intervenu miraculeusement pour nous guider vers la propriété où Il voulait que nous résidions. A chaque pas, Dieu a accompli miracle sur miracle, et notre foi n’a cessé de croitre. Si nous avions récupéré notre dépôt, notre foi n’aurait jamais eu l’opportunité de grandir. Dieu ne vous donnera pas toujours des directives claires. Quelquefois, Il veut tout simplement voir ce que vous ferez et d’autres fois, Il sait qu’Il peut vous utiliser où que vous alliez. Par ailleurs, Il se tait pour vous permettre de commettre une erreur de laquelle vous retirerez une grande leçon. Peu importe la raison, l’élément principal est la confiance. Armé de cette pensée, sachez que si vous faites un mauvais pas, le Seigneur honorera les désirs de votre cœur et vous ramènera où vous devriez être.

COMMENT CONNAITRE L’APPEL DE DIEU DANS NOS VIES

Cette lettre vous est adressée par Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à  être *apôtre et choisi pour proclamer la Bonne Nouvelle de la part de Dieu. Romains 1:1 Pierre, *apôtre de Jésus-Christ, salue ceux que Dieu a choisis et qui vivent en hôtes de passage, dispersésa dans les provinces du Pont, de Galatie, de Cappadoce, d’*Asie et de Bithynie 1 Pierre 1: 1

« Moi qui suis prisonnier à  cause du Seigneur, je vous demande donc instamment de vous conduire d’une manière digne de l’appel qui vous a été adressé… » Ephésiens 4:1

Au vu et au su de ces passages et de plusieurs autres, il est clair que les leaders du Nouveau Testament connaissaient clairement leur appel et ils s’attendaient à  ce que chaque chrétien connaisse et travaille à  son appel. C’est un domaine qui est sujet à  beaucoup de confusion et de conflits au sein du Corps du Christ.

A supposer qu’il y ait une division de soldats sous les ordres d’un capitaine dans une armée. Dans ce régiment, il y a deux hommes. L’un d’eux est très talentueux en mécanique. Il peut tout réparer : des chars d’assaut, des camions, des missiles, des dispositifs de lancement, etc. Son compère est doué dans les langues, la lecture des cartes et il peut assez aisément s’infiltrer dans n’importe quel environnement. Maintenant supposons que le capitaine de cette division est subitement remplacé par un nouveau capitaine qui ne les connaît pas. Ce nouveau capitaine place le soldat mécanicien derrière les lignes ennemies pour espionner l’adversaire, et il ordonne au soldat doué dans les langues de réparer tous les chars, les camions et les engins mécaniques. Que va-t-il arriver à  votre avis ? Vous avez raison : le chaos ! Il n’y aurait que des problèmes. Il n’en faudra pas plus pour que le mécanicien/espion se fasse tuer et bientôt, tout l’équipement militaire se détériorera. Pourquoi ? Parce que le capitaine ne connaissait pas les capacités et les dons des hommes sous son commandement pour pouvoir leur assigner des taches qui correspondent à  leurs talents.

Malheureusement, ce drame se produit trop souvent dans l’église et le ministère. Les ouvriers ne sont pas placés selon les dons qu’ils ont reçus de Dieu ; souvent, ils ne connaissent même pas l’appel que Dieu a placé sur leur vie. Ils essaient simplement de faire ce qui leur parait important ou nécessaire, non pas ce que Dieu aimerait réellement qu’ils fassent.

 »  pour le mettre à  exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre  « . Ephésiens 1:10

Vous n’êtes pas venus dans le Royaume de Dieu par chance ou coïncidence! Dieu vous appelé à  un moment spécifique pour un but spécifique. Vous n’êtes pas né par accident ! Dieu avait planifié votre naissance avant même de poser les fondations de la terre ! Dieu vous a doté d’un talent spécifique pour travailler dans Son Royaume. Si vous n’exécutez pas ce travail, personne d’autre ne le fera. C’est une des raisons principales pour laquelle plusieurs de nos églises sont presque vides et languissantes aujourd’hui.    Lorsque ce verset biblique dit que nous sommes Son œuvre et que Dieu nous a préparés d’avance pour de bonnes œuvres, il nous est montré que Dieu vous a réservé un travail spécifique à  accomplir.

Nous les Chrétiens appelons ce plan ou ce travail l’appel de Dieu sur votre vie.

Premièrement, j’aimerais préciser que chacun de nous  DOIT RECEVOIR SON APPEL DIRECTEMENT DE NOTRE CAPITAINE, JESUS-CHRIST !

Si vous pensez être appelé simplement parce qu’un prophète a prophétisé sur vous, vous allez chuter dans l’erreur. Vous devez savoir votre appel parce que Dieu vous en parle directement. Pourquoi ? Parce qu’il y aura des temps si difficiles que la seule chose qui vous aidera à  continuer la route sera de savoir que vous êtes en train de faire ce que vous étiez censé faire !

En second lieu, trop souvent les prophètes de nos jours ont tendance à  prophétiser de leur chair à  notre chair. Il est rare d’entendre un prophète dire autre chose que Dieu vous appelle à  un grand ministère international. La dure réalité est que très peu de gens ont un tel ministère. Nos églises souffrent parce que tout le monde veut être grand et important. Par conséquent, le travail vital que nous croyons être de moindre importance n’est pas exécuté et plusieurs âmes sont en train d’être précipitées vers l’enfer.

Laissez-moi clarifier une chose. Le premier devoir de tout nouveau chrétien est de devenir un étudiant de la Parole de Dieu !

Tout ce que nous ferons dans la vie découlera de la connaissance que nous détenons de la Parole de Dieu. Dieu ne sera jamais capable de vous parler ou de vous appeler si vous n’avez pas une connaissance approfondie de la Parole de Dieu. Il est rare qu’un nouveau converti sache exactement la nature de son appel. Voici mon conseil aux nouveaux convertis : Ne vous souciez pas de l’appel de Dieu pour vous. Avant tout, devenez un sérieux étudiant de Sa Parole et au bon moment, au bon endroit, Dieu vous révélera exactement ce qu’est votre appel.

Je crois que les Écritures sont claires : Dieu a un plan pour chacune de nos vies et Il nous a tous donné des dons qui nous permettront d’exécuter le travail qu’Il nous a destiné. Mais à  chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. Ephésiens 4:7

Dieu ne se contente pas de planifier des taches et de s’attendre à  ce que nous les accomplissions sans plus. Non, Il nous a tous dotés des dons nécessaires pour faire ce travail ou accomplir notre appel. Il y a deux mots dont l’usage est trop fréquent à  l’église, deux mots qui sont rarement définis : don et onction.

Que sont plus exactement ces choses ? Un don est simplement la capacité de faire quelque chose. Une onction est la puissance d’exercer ou d’utiliser ce don avec beaucoup d’efficacité.

Il y a deux sortes de dons « ”les dons naturels et les dons spirituels.

Malheureusement, trop souvent les Chrétiens négligent leurs dons naturels, croyant qu’ils sont de moindre importance. Mais cela n’est pas vrai. Dieu nous donne ces deux types de dons pour qu’ils soient équitablement au service de Son Royaume. Nous avons besoin de ces deux sortes de dons pour être en mesure d’accomplir le travail qu’Il nous a réservé. Les dons naturels sont des talents comme : Des capacités en mécanique, musique, mathématiques, affaires, sports, etc.

 » Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, Lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux n’existât. «  (Psaume 139 :14-16)

Dieu vous a d’abord doté de dons naturels, sachant qu’Il vous accorderait les dons spirituels plus tard. Avant que soyez formé, avant votre naissance, Dieu vous donc donné des dons naturels spécifiques. Il nous a accordé les dons spirituels plus tard, après que nous ayons fait de Jésus notre Seigneur et Sauveur. Les parents devraient demander à  Dieu de les aider à  reconnaître les dons naturels de leurs enfants et les aider à  les développer. Les signes des dons naturels : les activités que nous aimons faire, ce en quoi nous sommes doués, les choses difficiles qui nous semblent plus faciles à  faire.

La question favorite que je pose souvent aux enfants est celle-ci : «  Quelle est ta matière favorite à  l’école ? » La plupart des enfants ont une ou deux matières favorites. Elles reflètent leurs talents naturels. La majorité des gens ont un à  trois dons naturels prédominants.

La plus grande attaque de Satan contre la jeunesse est de l’empêcher de réaliser ou de développer ses talents naturels.

Souvent, lorsque je demande à  un enfant sa matière favorite à  l’école, je reçois généralement cette réponse :  » Je ne sais pas.  » Si je demande :  » qu’est-ce que tu aimerais faire quand tu seras grand ?  » les enfants me répondent : «  Je ne sais pas.  » Il est triste de constater que Satan a une telle emprise sur le système des écoles publiques qu’on n’encourage plus nos enfants à  développer leurs talents naturels.

Parents, vous devez vous lever et compenser pour ce vide.

Plusieurs d’entre vous qui me lisez n’arrivez pas à  accomplir votre appel parce que vous n’avez jamais développé vos dons naturels. Comment le faire ? En obtenant de l’éducation ! Vous devez apprendre, grandir et développer un talent naturel de la même manière que vous le feriez pour un don spirituel. Certains d’entre vous doivent retourner à  l’école, peu importe votre âge ! Les dons spirituels sont accordés après la conversion. Il arrive que les dons spirituels chevauchent les dons naturels. Chaque personne a en moyenne un à  trois dons prédominants. Cela ne veut pas dire que Dieu ne vous utilisera jamais dans d’autres dons, mais vous découvrirez que vous avez un à  trois dons que vous utilisez fréquemment.

QUELS SONT LES DONS SPIRITUELS ?

Les voici :

1 Corinthiens 12 :4-11

La parole de sagesse, la parole de connaissance, la foi, la guérison, le don d’opérer des miracles, le discernement des esprits, les langues, l’interprétation des langues.

Romains 8:6-8

Le don de donner, le leadership, la miséricorde.

1 Corinthiens 12:28

L’aide, l’administration

Rappelez-vous, tout le monde n’a pas tous les dons. Dieu les distribue comme bon Lui semble !

 » Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; diversité de ministères, mais le même Seigneur; Diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à  chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. En effet, à  l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à  un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à  un autre, la foi, par le même Esprit; à  un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à  un autre, le don d’opérer des miracles; à  un autre, la prophétie; à  un autre, le discernement des esprits; à  un autre, la diversité des langues; à  un autre, l’interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à  chacun en particulier comme il veut. » (1 Corinthiens 12 :4-11)

Peu importe ce que sont nos dons, qu’ils soient naturels ou spirituels, il existe deux domaines de travail auxquels nous sommes tous appelés.

1. annoncer l’évangile aux autres (Marc 16:15, Matthieu 28:19)

2. aider les autres (1 Corinthiens 13)

Peu importe votre grandeur ou votre importance, Dieu exigera toujours de vous ces deux choses. 1 Corinthiens 13 est un chapitre merveilleux sur l’amour.    Lorsque vous analysez attentivement ce passage, vous verrez que la pratique de l’amour vous poussera toujours à  aider les autres.

S’il vous plait, ne méprenez pas le don d’évangélisation avec l’obligation d’être toujours disposé à  annoncer la Bonne Nouvelle à  votre entourage. Un évangéliste doué a la capacité d’aborder n’importe qui dans la rue et de commencer à  parler à  cette personne, et finir par la mener au Seigneur. Les personnes qui ne possèdent pas ce don ne peuvent le faire.

[tooltip text= »Dénuée de l’amour pour les  perdus, l’évangélisation fait des dégâts » trigger= »hover|click »]Text goes here[/tooltip]

Trop de dégâts sont causés dans les églises chrétiennes lorsqu’on insiste pour que les membres de l’assemblée sortent pour témoigner dans les rues. Tout le monde n’est pas doué pour ce genre de travail et si vous forcez les gens qui n’ont pas le don d’évangélisation à  témoigner de cette façon, vous leur portez préjudice. Chaque personne devrait apprendre comment partager convenablement l’évangile aux âmes perdues. Mais ceux de nous qui n’ont pas le don d’évangélisation doivent avoir une certaine relation avec une personne avant de lui parler de Jésus.    La Voie la Plus Rapide Pour Découvrir Son Appel La manière la plus rapide pour découvrir son appel est premièrement de développer vos dons naturels. Puis, après fait de Jésus votre Seigneur et Sauveur, commencez à  œuvrer dans ces deux domaines : partager l’évangile avec les autres et aider les autres. Si vous le faites fidèlement, vous découvrirez que Dieu amène des personnes dans votre vie que vous pouvez aider grâce aux dons dont Il vous a doté.  Plusieurs individus qui ont lu mes livres m’écrivent pour me dire qu’ils ont l’impression d’être appelés au même ministère que celui que j’exerce présentement. Mais ils me demandent souvent :  » Comment avez-vous fait pour gagner des sorcières ?  » Bien, croyez-moi, je n’ai pas placé une annonce dans un journal qui dise :  » Sorcières demandées »” pour conversion à  Christ !  » Or, pendant de nombreuses années, j’ignorais mon appel pour ma vie. Alors je me suis décidée à  développer mes dons naturels »”dans mon cas, la médecine. Une fois médecin, j’ai pris l’habitude de demander à  chacun de mes patients si je pouvais prier pour eux. Ainsi, la porte pour annoncer la bonne nouvelle m’a fréquemment été ouverte. Aussi, chaque jour en me levant je priais en disant :  » Seigneur, ouvre mes yeux aujourd’hui et montre-moi qui aider. Montre-moi en quoi je peux leur être utile. « 

Vous voyez, je fonctionnais dans ces deux domaines d’action.

En le faisant, au bon moment et au bon endroit, le Seigneur a commencé à  m’envoyer des gens qui étaient en contact avec le monde occulte. Assez rapidement, j’ai été plongée dans le combat spirituel alors que je menais ces âmes au Seigneur. Ce n’est qu’après avoir été impliquée dans le combat pendant un peu plus d’un an que Dieu m’a parlé directement de mon appel. Si je n’annonçais pas l’évangile et n’aidais pas les autres, je ne pense pas que le Seigneur aurait été en mesure de me placer dans le ministère auquel Il m’avait destiné. Maintenant, j’utilise mes dons naturels de concert avec mes dons spirituels. Vous vous demandez peut être en quoi la médecine est utile dans le ministère.

Le plus grand don, la plus grande onction que je possède est l’enseignement. Mon second et troisième don sont la foi et le discernement des esprits. La manière dont j’expose les choses est largement influencée par ma formation médicale.

Mon approche du Royaume de Dieu et ses principes est affectée par ma formation médicale. Je suis l’enseignante que je suis à  cause des principes que j’ai appris en médecine.

Ne méprisez pas vos dons naturels !

Laissez-moi vous donner un exemple : Il y a plusieurs années j’ai conversé avec un homme au téléphone. Il m’a dit qu’il avait été dans la Marine Américaine pendant huit ans et qu’il s’apprêtait à  la quitter. Grâce à  mon premier livre, il avait accepté Christ et il est devenu zélé pour le Seigneur. Il voulait que je lui recommande un Collège Biblique.  » Holà , une seconde « , me suis-je exclamée.

–              » Dieu vous a-t-Il spécifiquement appelé à  aller au collège Biblique ? « 

–              » Non, mais je veux Le servir à  temps plein. Alors, je dois bien devenir pasteur, n’est-ce pas ? «  a-t-il répondu.

–              »  Certainement pas ! Les pasteurs doivent spécifiquement être appelés et en recevoir le don de Dieu. Servir Dieu à  temps plein ne signifie pas nécessairement être en chaire,  «  ai-je répondu.

–              » Mais alors comment savoir ce que je suis censé faire ?  » m’a-t-il demandé, confus.

–              » Dites-moi, quelle est la chose que vous éprouvez le plus de plaisir à  faire au monde ? «  ai-je rétorqué.

–             «  Oh, c’est facile. J’aime partager l’évangile avec les gens. A vrai dire, j’ai converti la moitié de notre frégate durant ces deux dernières années. « 

–              » D’accord, cela veut dire que votre don spirituel principal est l’évangélisation. Maintenant, dites-moi : quels sont vos talents naturels ? Dans quoi excellez-vous ? « 

–              » Bien… Ce n’est rien d’important «    ­a-t-il répondu en hésitant.

             » Je ne vous ai pas demandé si vous pensiez que votre talent naturel était important. Je veux que vous me disiez ce que c’est ! « 

             » Mais je suis certain que ce n’est d’aucune utilité pour le Seigneur. « 

–              » Jeune homme « , ai-je réparti, exaspérée.  » Soit vous répondez honnêtement à  cette question, soit cette conversation est finie ! « 

Après un long moment de silence, il a finalement répondu :

–              » Bien, je sais coiffer. Je suis coiffeur. A vrai dire, je suis si doué qu’avant les évènements importants, les amiraux se déplacent en hélicoptère jusqu’à  mon bateau pour se faire coiffer  « .

–             «  Voilà  qui est merveilleux ! «  me suis-je exclamée.

–              » Ne voyez-vous pas ? Dieu vous a donné un talent naturel qui va de pair avec votre talent spirituel ! « 

–              » Non, je ne vois pas «  m’a-t-il dit.

–             «  Voyez les choses de cette façon. A qui est-ce que la plupart des gens parlent et racontent leurs déboires ? Leur coiffeur et leur barman ! Vous avez des réponses pour eux. Vous avez le talent de leur dire qu’ils ont besoin de Jésus-Christ. Jeune homme, ai-je poursuivi, lorsque vous quitterez la Marine, ouvrez un salon de coiffure. Chaque jour, demandez au Seigneur de vous amener des personnes dans votre salon à  qui vous pourrez évangéliser, des gens que vous pourrez aussi aider. Très bientôt, vous travaillerez à  plein temps pour le Seigneur. Je vous le garantis. « 

Heureusement, il m’a bien entendue. Il a ouvert un salon et, assez rapidement, il s’est mis à  conduire un grand nombre de personnes au Seigneur, plusieurs par jour. Peu après, le Seigneur lui ai placé sur le cœur le besoin d’ouvrir son salon en soirée pour y tenir des études bibliques qui aideraient les nouveaux chrétiens à  être affermis dans leur marche avec le Seigneur. Ainsi, il a découvert et commencé à  développer son second don spirituel »”l’enseignement. Alors voyez-vous, Dieu a doté ce jeune homme du parfait don naturel pour aller de pair avec son don spirituel primaire d’évangéliste.    Dire qu’il a presque failli tomber dans le piège d’ignorer son don naturel et d’essayer de développer un don spirituel qui ne lui avait pas été accordé.

Clef : Souvent, vos dons naturels vous ont été accordés pour ouvrir la porte à  l’utilisation de vos dons spirituels.

Clef : Vous devez frapper aux portes pour vos dons naturels ; Dieu ne pourra les ouvrir pour vous. Exemple : J’ai du subir le long processus d’application à  l’Institut Médical, en sus de la formation d’étudiant en médecine requise avant de devenir docteur.

Clef : Seul Dieu peut vous ouvrir les portes pour que vous vous serviez de vos dons spirituels. Quand Il le fait, vous devez obéir en les utilisant. Si vous essayez d’enfoncer les portes pour utiliser vos dons spirituels, vous finirez par vivre un désastre et vous retrouver à  faire le mauvais travail. Écris à  l’ange de l’Église de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira Apocalypse 3:7 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. Matthieu 20:16

Clef : Les personnes obéissantes sont celles qui sont élues. Ne repoussez jamais une porte que Dieu vous ouvre. Malheureusement, nous sommes toujours à  la recherche des grandes portes, pas les petites.

Clef : Dieu révèle rarement un appel spécifique à  un nouveau Chrétien. Il requiert que chaque personne devienne avant tout un étudiant de Sa Parole.

Clef : Tout le monde n’est pas appelé à  un ministère chrétien public. Vous pouvez servir Dieu à  temps plein à  travers un emploi séculier tout aussi bien qu’un emploi Chrétien.

QUATRE OBSTACLES QUI VOUS EMPECHERONT D’ENTRER DANS VOTRE APPEL

1. Ne méprisez pas les petites choses !

 » Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel  » … (Zacharie 4:10)

 » Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.  » (Matthieu 25:21)

 » Si donc vous n’avez pas été fidèle dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables? Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à  autrui, qui vous donnera ce qui est à  vous?  » Luc 16:11-12

C’est le plus grand des obstacles. Les gens ne veulent pas commencer par des petites choses. Ils veulent immédiatement être grands et importants. Malheureusement, trop de prophètes de nos jours nourrissent cette erreur en disant aux gens qu’ils auront de grands ministères. Alors, les gens s’asseyent à  la maison en attendant que Dieu fasse pleuvoir un million de dollars chez eux. Les choses ne marchent pas ainsi. Aussi, j’entends continuellement les gens dire qu’ils ont quitté leur emploi et qu’ils ont complètement fait faillite parce qu’ils croyaient être appelés au ministère.

Il se peut qu’ils aient été appelés, mais je peux vous dire que ça prend des années de travail fidèle dans un emploi séculier pour vous supporter vous et votre famille et le ministère en même temps avant que Dieu vous place à  un endroit où le ministère lui-même pourra suppléer à  tous vos besoins.

Rappelez-vous : même l’apôtre Paul devait travailler ; il lui fallait fabriquer des tentes. Qu’allez-vous faire pour vous montrer fidèle dans les petites choses ? Avez-vous abandonné les études ? Retournez-y, et complétez vos études. Dieu demande de la discipline dans votre vie avant d’avancer.

Clef : Dieu éprouve toujours Ses serviteurs dans les petites choses et les choses décourageantes avant de leur ouvrir de plus grandes portes.

Plusieurs personnes n’entreront jamais dans leur propre ministère parce qu’elles ne sont pas disposées avant tout à  aider quelqu’un d’autre. Daniel et moi avons été le terrain d’examen dans ce domaine pour de nombreuses personnes. Malheureusement, presque chacune d’entre elles a échoué à  l’épreuve. Dieu les a envoyées pour nous assister, mais il n’y a rien de drôle à  aider sur un ranch. C’est un travail ardu et salissant que de veiller sur le bétail, les poules, le terrain et les animaux. Généralement, quelques semaines ou mois après leur arrivée, ces personnes se frustrent parce qu’elles veulent voyager et se tenir sur l’estrade devant tout le monde.  Elles sont incapables de se montrer d’abord fidèles dans ce qui appartient à  autrui. La majorité de ces personnes nous ont énormément volé, car elles travaillaient en assumant que ce qui nous appartenait leur revenait aussi de droit.  AUCUNE d’entre elles n’a été promue par Dieu dans le ministère de leur appel parce qu’elles ont échoué au test.

Clef : Dieu vous éprouvera. Vous devez d’abord être fidèle dans ce qui appartient à  autrui avant que le Seigneur ne vous accorde votre propre possession.

2. La Peur  » Ne t’ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t’effraie point et ne t’épouvante point, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras.  » Josué 1:9

Suivre Dieu par la foi implique de prendre des risques. La peur est un obstacle majeur qui vous empêchera d’entrer en possession de votre appel. Vous devez faire confiance à  Dieu et être prêt à  prendre des risques. Dieu peut permettre que vous chutiez, que vous soyez dans l’erreur ou que vous commettiez des erreurs. Vous devez quand même Lui faire confiance malgré tout. Rappelez-vous : Dieu nous enseigne de précieuses leçons à  travers nos erreurs ! Si vous ne pouvez pas vivre en comprenant que Dieu ne vous gardera pas toujours dans la perfection, qu’Il ne vous préservera pas toujours du mal, vous ne pouvez exercer aucune sorte de ministère. (Voir la lettre de Mai 2004 sur La Victoire sur la Peur.)

3. Le Doute Mais qu’il l’a demandé avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur… Jacques 1:6-7 Le plus vous doutez, le plus vous perdez. Dieu ne peut pas œuvrer dans votre vie tant que vous laissez votre pensée être envahie de doutes. Croyez-moi, Satan et ses démons adorent injecter le doute dans nos pensées. C’est la raison pour laquelle nous avons reçu l’ordre de ramener toute pensée captive dans 2 Corinthiens 10:5.

Clef : Si vous ramener fidèlement toute pensée captive et refusez de douter, Dieu vous fera traverser la période d’épreuve beaucoup plus rapidement et Il vous ouvrira les portes pour le travail auquel Il vous a appelé.

4. La Paresse et le Manque de Discipline » Il faut que le laboureur travaille avant de recueillir les fruits.  » 2 Timothée 1:6

Jésus n’a jamais demandé ou appelé un des mendiants dans la rue pour faire partie de Ses disciples. Non. Il n’a choisi que des travailleurs. Pour accomplir quoique ce soit, nous devons fournir des efforts, beaucoup d’efforts. Si vous êtes paresseux, si vous aimez dormir, appeler constamment au travail pour dire que vous êtes malade, si vous êtes tout le temps en retard au travail, vous ne serez jamais promu au boulot. Vous ne serez JAMAIS promu dans le Royaume de Dieu ! Tout se résume à  ce sale mot de sept lettres que si tant de personnes haïssent :

T- R- A – V-A – I – L !

Vous devez être disposé à  travailler dur pendant de longues heures en vous privant du plaisir pour avancer dans vos dons naturels ou vos dons spirituels.    Aussi affairés, il est facile de négliger le temps que nous devons passer à  communier avec Dieu. Ainsi, notre vie de prière s’assèche et notre vie spirituelle fane.    Une des plus importantes batailles que tout chrétien devra livrer sera de maintenir un horaire quotidien de prière et de méditation de la Parole régulier (environ 1 heure.)

 » Il n’y a personne qui invoque ton nom, Qui se réveille pour s’attacher à  toi: Aussi nous as-tu caché ta face, Et nous laisses-tu périr par l’effet de nos crimes.  » (Ésaïe 64:7)

Trop de fois, nous cherchons une personne qui pourrait nous ranimer dans le Seigneur. Le réveil relève de notre propre responsabilité. C’est notre responsabilité de nous stimuler dans le Seigneur. Si vous devez recourir à  quelqu’un d’autre pour y parvenir, vous n’êtes pas qualifié pour travailler à  plein temps dans n’importe quel ministère pour le Seigneur.

Clef : Une grande discipline personnelle est requise par Dieu dans chaque domaine de notre vie. C’est la clef qui relâche les bénédictions de Dieu dans notre vie et dans notre ministère.

 CLEFS FINALES

Normalement, il doit s’écouler des années de préparation avant que vous ne découvriez clairement votre appel.  Mais Dieu vous guidera/utilisera pendant ce temps.

Rappel : Plus grand l’appel, plus se prolongera le temps de préparation. Nous vivons dans une société qui prône l’instantané.  Nous sommes portés sur les chiffres et les résultats.

Dieu est plutôt intéressé par le caractère, l’attitude du cœur, et la foi.