Cet enseignement a été donné lors du Séminaire de Mons en Juillet 2014, séminaire avec Michelle d’Astier de la Vigerie.

Il fait suite à   Le monde de la fin et la réapparition de Sodome, par Daniel Steen  et  Le conflit Israélo-arabe et ses nombreux aspects cachés, par Daniel SteenEcouter en parallèle:  https://michelledastier.com/audio/?sermon_id=107

amalek-guerre

Introduction

Amalek est l’un des petits fils d’Esaü, frère de Jacob. Esaü était marié à  des femmes cananéennes (Gen 26/34). Dont l’une s’appelait Ada (qui signifie  :  »  plaisir  « ), elle était fille d’Elon (qui signifie  :  »  grand chêne  « ) le Héthien (qui signifie  :  »  terreur  « ), elle fut la grand-mère d’Amalek.

La mère d’Amalek s’appelait Timna (qui signifie  »  entrave  « ). Nous constatons donc que dans la lignée d’Esaü, le passage du flambeau spirituel ne s’est pas fait. Esaü méprisait le plan de Dieu, son fils Eliphaz fut élevé dans ce contexte, le petit fils devint un farouche opposant. C’est la logique des familles qui ne prennent pas à  cœur d’enseigner les enfants selon la parole de Dieu.

 

Les épouses cananéennes d’Esaü furent un sujet d’amertume pour Isaac et Rebecca qui en fit une véritable dépression (Gen 27/46).

Gen 36/912  : Voici la postérité d’Esaü, père d’Edom, dans la montagne de Séir. 10 Voici les noms des fils d’Esaü: Eliphaz, fils d’Ada, femme d’Esaü; Réuel, fils de Basmath, femme d’Esaü. 11 Les fils d’Eliphaz furent: Théman, Omar, Tsepho, Gaetham et Kenaz. 12 Et Thimna était la concubine d’Eliphaz, fils d’Esaü : elle enfanta à  Eliphaz Amalek.

Amalek est l’ennemi juré de Dieu, il est écrit  :

Ex 17/14-16  : L’Eternel dit à  Moïse: Ecris cela dans le livre, pour que le souvenir s’en conserve, et déclare à  Josué que j’effacerai la mémoire d’Amalek de dessous les cieux. 15 Moïse bâtit un autel, et lui donna pour nom: l’Eternel ma bannière. 16 Il dit: Parce que la main a été levée sur le trône de l’Eternel, il y aura guerre de l’Eternel contre Amalek, de génération en génération.

Il faut préciser qu’Amalek est  »  l’ennemi de l’Eternel   » et par conséquent des juifs, mais aussi des chrétiens.

Nous ne devons pas penser qu’Amalek est juste un méchant personnage de l’ancien testament, si Dieu parle d’une guerre contre lui de  »  génération en génération  « , c’est que cette guerre se poursuit toujours et nous concerne également.

C’est pourquoi il est important de comprendre ce que représente Amalek, pourquoi cela concerne autant les juifs que les chrétiens et comment on peut le démasquer.

Le caractère d’Amalek

Amalek s’attaquait aux plus faibles d’Israël, les malades, les vieillards, les enfants etc…C’est un lâche, la quintessence du mal, la haine à  l’état brut.

D’ailleurs les juifs font une distinction très nette entre Esaü et Amalek. Esaü est le frère de Jacob et il ne faut pas le haïr. Esaü est religieusement et politiquement acceptable, c’est aussi un guerrier qui sait attaquer de front.

Mais Amalek n’est pas franc, il se cache. Comme un Bernard l’Hermite, Amalek se cache souvent dans la coquille d’un autre et change de coquille régulièrement. Sa stratégie consiste en premier à  vouloir détruire les juifs et quand par un ensemble de circonstances il parvient à  avoir assez de pouvoir, il frappe ou fait frapper.

Le plus bel exemple est Hitler, mais il y en a eu d’autres tout au long de l’histoire. Des gens qui maudissent Israël par tous les moyens : média, armes, finances etc…La force de ces gens est d’abord dans leurs discours de haine  : l’esprit d’Amalek sait très bien manipuler la propagande et les mensonges. Depuis toujours, à  chaque génération, Amalek réapparaît sous une forme un peu différente certes, mais tout aussi cruelle.

Satan manipule les masses pour les perdre,

Yeshoua parle à  chacun pour le sauver.

Amalek seul ne parvient pas à  réaliser son projet. Il a besoin de conditions et de moyens qui lui soient favorables. Il s’appuie sur les peuples, et pour cela il travaille l’opinion des peuples jusqu’à  ce qu’il puisse les entraîner dans son sillage mortel.

Une série de sondages d’opinion, en Europe et dans le monde, montrent qu’Israël est de plus en plus mal vu et détesté. Il est même parfois comparé à  la Corée du nord et se trouve être, dans l’esprit d’une majorité des personnes sondées, le pays au monde qui menace le plus la paix.

La propagande antisémite agira méthodiquement jusqu’à  ce que le monde soit persuadé qu’Israël doit disparaître, afin que le monde retrouve la paix. Amalek est un menteur et un meurtrier, c’est un bras de Satan.

Jean 8/44  : …. Il (le diable) a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui.

Les grandes raisons de la guerre

Les sages d’Israël ont dit qu’il y avait deux grandes raisons à  la guerre totale entre Amalek et Dieu  : l’athéisme et la jalousie.

L’athéisme d’Amalek

Le Rabbin Dynovisz fait remarquer qu’à  l’époque biblique tous les peuples étaient religieux et les conflits étaient très souvent des occasions qui déterminaient quel dieu était le plus fort. En général, le peuple vaincu devait se soumettre au dieu victorieux. Toutes les nations craignaient un ou plusieurs dieux, l’athéisme n’existait pas.

Tous les peuples de la terre connaissaient Elohim, même Nimrod à  Babylone en avait fait connaissance. Jéthro, le beau père de Moïse, au fin fond du désert connaissait Elohim etc…

L’histoire biblique nous rapporte que lorsque les hébreux ont été constitués en peuple puis en nation, tous les peuples des alentours tremblaient devant le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, on peut lire par exemple  :

Josué 2/9-11  : L’Eternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous. 10 Car nous avons appris comment, à  votre sortie d’Egypte, l’Eternel a mis à  sec devant vous les eaux de la mer Rouge, et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens au delà  du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez dévoués par interdit. 11 Nous l’avons appris, et nous avons perdu courage, et tous nos esprits sont abattus à  votre aspect; car c’est l’Eternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre.

Toutes les guerres de l’époque avaient donc une cause   »  compréhensible  « . Mais la guerre d’Amalek n’a aucune cause commune avec les autres guerres  !

Dans notre monde moderne il y a de nombreuses religions, mais il existe également des  »  doctrines   » comme la laïcité et l’athéisme. Il ne faut pas les mélanger, car la laïcité se dit  »  neutre  « , tandis que l’athéisme nie et combat l’existence d’un Dieu.

Ce qui est étonnant c’est qu’à  l’époque biblique est apparut un peuple différent des autres car il était Athée  ! Amalek est athée, c’est un peuple sans dieu, par conséquent il n’a aucune crainte de Dieu, puisque celui-ci n’existe pas à  ses yeux.

L’Egypte, la plus grande nation terrestre de l’époque a été vaincue par le Dieu d’Israël. Pour Amalek c’est intolérable et anormal, puisque Dieu n’existe pas. Les plaies d’Egypte ont alors des explications scientifiques naturelles et elles sont le fruit du hasard.

Par conséquent, pour prouver que le Dieu d’Israël n’existe pas, Amalek a pour objectif de détruire entièrement Israël.

Pourquoi les peuples tremblent-ils devant Israël  ? Amalek répond  : parce qu’ils sont vaincus dans leurs têtes  ! La morale judéo-chrétienne donne  »  mauvaise conscience   » et par conséquent affaiblit l’être humain. L’homme n’est pas réellement libre d’être lui-même, sa puissance ne peut pas s’épanouir, car il tremble de ses propres angoisses.

Amalek pense que c’est l’idéologie qui décide de l’issue des combats. Or, le pire ennemi de l’homme c’est la peur  ! Il faut donc se dégager de la peur d’un Dieu qui n’existe pas  !  « Arrêtez de croire à  ces bêtises et vous n’aurez plus peur  ! »

Par conséquent il faut  »  casser   » la morale judéo-chrétienne pour libérer la force de l’homme. Il faut libérer l’homme de la religion et de la morale, ainsi Amalek pourra créer une race supérieure, un homme libre et supérieur.

La jalousie d’Amalek

La seconde raison de la guerre totale se situe au niveau de la jalousie par rapport au droit d’aînesse acquis par Jacob.

Cette raison est en contradiction avec la précédente. En effet, si Amalek est athée, s’il ne croit pas du tout en l’existence de Dieu, quel peut-être l’intérêt d’une bénédiction d’un Dieu inexistant  ? La question n’est pas matérielle, car Amalek n’est pas pauvre. Le prophète Balaam a d’ailleurs donné un oracle comme suit  :

Nb 24/20  : Balaam vit Amalek. Il prononça son oracle, et dit: Amalek est la première des nations, Mais un jour il sera détruit.

Amalek atteint donc le sommet de la puissance humaine, mais l’élu de Dieu est Jacob, ce n’est pas Esaü, ni Amalek son petit fils. La première place est réservée à  Israël pour être la tête des nations et Amalek est jaloux. Cette haine tenace s’est transmise de génération en génération  :

Gen 27/41  : Esaü conçut de la haine contre Jacob, à  cause de la bénédiction dont son père l’avait béni; et Esaü disait en son coeur: Les jours du deuil de mon père vont approcher, et je tuerai Jacob, mon frère.

Nous trouvons déjà  ce processus au début de l’histoire des hommes  :

Gen 4/3-9  : Au bout de quelque temps, Caïn fit à  l’Eternel une offrande des fruits de la terre; 4 et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; 5 mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. 6 Et l’Eternel dit à  Caïn: Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu? 7 Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à  la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui. 8 Cependant, Caïn adressa la parole à  son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua. 9 L’Eternel dit à  Caïn: Où est ton frère Abel? Il répondit: Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère?

Nous constatons qu’au départ Caïn était religieux, il voulait servir Dieu, mais à  sa manière. Son offrande n’ayant pas été agréée, Caïn n’avait plus rien à  faire avec la religion et la morale  : il a tué son frère par jalousie.

Avec Esaü il se produit la même chose, au départ il aurait voulu être agréé de Dieu, choisi pour être l’élu. Puis voyant que c’était Jacob qui était choisi, Esaü n’avait plus qu’une envie  : tuer son frère  ! Esaü a ensuite perdu tout sens moral, il s’est marié contre l’avis de ses parents avec des cananéennes et la haine s’est transmise dans la descendance. Esaü n’avait que faire de la religion de son père, les écritures disent qu’il était un profanateur (Heb 12/16). En conséquence, son petit fils Amalek était Athée  !

Amalek voulait être l’élu pour avoir des droits et faire une race supérieure. L’élection aurait été pour lui  le moyen de sa puissance.

Mais c’est Israël qui a obtenu l’élection, et cela lui donne des devoirs, notamment celui d’apporter le salut aux nations. L’élection n’est pas pour son propre intérêt  !

Pendant qu’il est encore temps, il est indispensable d’analyser la stratégie d’Amalek de manière à  ne pas tomber sous son influence dans les temps qui viennent. La question est  :

Comment reconnaît-on Amalek  ?

 

Amalek veut prendre la place d’Israël

Il faut démasquer Amalek dans notre monde afin de ne pas tomber dans ses pièges. Le Seigneur nous a dit que nous devions être  »  prudents comme des serpents   » (Matt 10/16). Les écritures nous enseignent que l’antichrist doit venir, mais aussi que son esprit agit dans le monde, c’est aussi l’esprit d’Amalek.

Maintenant que nous connaissons les objectifs d’Amalek et pour réussir à  le démasquer il faut d’abord rechercher qui veut ou a voulu prendre la place d’Israël, peuple élu  ?

Au départ, Amalek est religieux puis, comme il essuie un échec, il perd tout sens moral et veut détruire la culture judéo-chrétienne, afin de  »  libérer l’humanité   »  !

Amalek se cache, mais il ne peut pas se cacher dans les religions d’extrême orient, car elles n’ont jamais jalousé Israël. Un chrétien qui va goûter aux religions d’extrême orient tombe dans la confusion, mais ce n’est pas l’esprit d’Amalek. Par contre les religions monothéistes issues d’Abraham sont des coquilles pour Amalek. Il s’agit donc de  la chrétienté et de l’Islam.

Amalek caché dans la chrétienté

Nous savons bien qu’à  partir de l’époque de l’empereur Constantin, l’église romaine a tout fait pour séparer les chrétiens des juifs. Ce fut la mort de l’église primitive et des églises de maison. Israël fut accusé de déicide et l’église est devenue le  »  nouvel Israël   » dépossédant ainsi Israël de son héritage. Israël était voué par l’église à  être rejeté définitivement par Dieu.

Voici quelques citations des  »  pères de l’église   » qui montrent à  quel point ils haïssaient le peuple juif et ont insufflé la  »  doctrine du remplacement   »  :

Saint Jean Chrysostome, évêque de Constantinople (350-407)  :

«   Les démons habitent non seulement la Synagogue, mais les âmes des Juifs. Rechercheriez-vous la guérison du corps au prix du salut de  votre  âme? « 

 

 »  Fuyez ou repoussez les Juifs, ils ont la prétention d’être les meilleurs médecins du monde, mais leur science médicale n’est qu’imposture, enchantements, amulettes et pratiques empruntées à  la magie. « 

 

 »    Leurs synagogues ne sont que lieux de débauche où se rendent les femmes impudiques « .

 

«  Je sais que nombreux sont ceux qui respectent les Juifs, et pensent que leurs rites sont honnêtes, même aujourd’hui; c’est pourquoi j’ai hâte de déraciner cette pernicieuse opinion « .

 

Saint Ambroise (340-397),  évêque de Milan  :

 »  Lorsque l’esprit immonde est sorti d’un homme, il erre par les lieux privés d’eau cherchant le repos sans le trouver  « . On n’en saurait douter, cela est dit de la populace des juifs que plus haut le Seigneur a exclue de son royaume ».

L’enseignement des «   pères de l’église   » est à  l’origine des massacres inouïs dont ont été victimes les juifs durant les 2000 ans qui viennent de s’écouler.

Robert Blancou dans son livre  »  Enfin, j’y vois clair  « , résume à  sa manière le calvaire que l’église a fait subir au juif (Voir annexe 1, ci-dessous).

La  »  doctrine du remplacement   » était tellement ancrée dans les esprits, qu’Hitler a pu s’en servir pour exterminer une grande partie des juifs. Hitler avait l’esprit d’Amalek, il n’avait aucun sens moral pour arriver à  ses fins et il se moquait complètement de Dieu. Il voulait faire une race supérieure qui n’avait peur de rien  !

Amalek caché dans l’Islam

Lorsqu’on étudie la guerre de Saül contre Amalek, on constate que le roi d’Israël n’a pas exécuté Agag le roi des Amalécites. Le Rav Haim Dynovisz enseigne la particularité qui suit  :

1 Sam 15/32  : Et Samuel dit: « Amenez-moi Agag, roi d’Amalec. » Agag s’avança vers lui d’un air joyeux, en disant: « En vérité, l’amertume de la mort a disparu. » (Zadoc)

En hébreu il est écrit  : אֵלָיו אֲגַג מַעֲדַנֹּת וַיֵּלֶךְ (Vayelek elav Agag ma’adanot) ce qui se traduit par  :  »  Agag avança vers lui délicieusement  « . Ce dernier terme a pour racine  :à¶d[(Eden, délice).

Nous voyons donc un personnage qui se sait condamné à  mort et qui avance avec joie, comme s’il allait au paradis*. Ce qui a dû surprendre Samuel.

 

Puis il dit  : אָכֵן סָר מַר־הַמָּוֶת (aken sar mar-hamavet   » ce qui signifie mot à  mot  :  »  certainement s’est écartée l’amertume de la mort  « .

Amalek a donc une philosophie telle que, non seulement il n’a pas peur de la mort, mais en plus il en jouit comme s’il était au paradis.  Amalek a inventé la seule civilisation au monde de la mort, il a choisi la mort, comme Israël a choisi la vie.

L’islam intégriste possède cette philosophie. Les kamikazes japonais allaient à  la mort par obéissance et par discipline, mais ils avaient peur de la mort. Tandis que les terroristes islamiques se font exploser avec joie, c’est pour eux un délice car, selon leurs principes, ils arrivent tout droit au paradis où les attendent les jeunes filles vierges. Dans l’Islam intégriste, les enfants sont éduqués dans l’objectif de la mort et lorsqu’on ramène une oreille ou un bras de l’enfant  »  martyr   » à  leur mère, les femmes distribuent des bonbons et poussent des cris de joie, parce qu’ils sont au paradis !

Amalek est donc passé aussi dans l’Islam intégriste, dont le seul objectif est de détruire Israël, rependre sa terre et surtout Jérusalem. Car c’est de cette ville que sortira la loi pour les nations.

Cela ne veut pas dire que l’Amalek issu de la chrétienté ait disparu et soit inactif. L’esprit de ce personnage joue sur plusieurs tableaux.

Amalek veut détruire juifs et chrétiens

Amalek et Gog

Pour compléter l’identification, nous voyons que Saül a combattu Amalekdans la vallée du Jourdain, puis le combat s’est déplacé vers la frontière d’Egypte.

1 Sam 15/5-7  : Saül s’avança jusqu’à  la cité d’Amalec, et se porta dans la vallée……7 Saül défit Amalec, depuis Havila jusqu’à  Chour, sur la frontière d’Egypte. 8 Il prit vivant Agag, roi d’Amalec, et fit passer tout son peuple au fil de l’épée. (Zadoc)

Ceci n’est pas un hasard, car c’est bien de l’Egypte, le territoire d’Ismaël, qu’est parti l’islam intégriste, cette guerre était prophétique.

Pourquoi Saül a-t-il laissé la vie à  Agag  ? Il y a de nombreuses raisons à  cela, entre autre que Saül représente la chair qui veut servir Dieu et qui n’y parvient pas complètement. Mais les sages d’Israël ont dit que les juifs ont un défaut, c’est qu’ils pensent que tout peut toujours s’arranger et que leurs ennemis d’aujourd’hui peuvent devenir leurs amis de demain.

Cependant c’est sans compter sur la détermination d’Amalek, on ne peut pas faire cohabiter la vie et la mort. On ne peut pas faire ami-ami avec l’esprit et la philosophie d’Amalek.

Par ailleurs, en examinant le nom du roi des Amalécites  : Agag, nous voyons qu’en hébreu il s’écrit  : gg:a;. Les deux guimels (g : g) collés ensemble font penser à  un autre mot hébreu  : ggo ou g/g (Gog). Les juifs appellent les populations non juives  :  »  Goïm   » (les nations). La lettre wav  : w signifie souvent  »  et  « . Quand on écrit sans voyelle  :gwgcela prend un autre sens  :  »  Goïm ve Goïm  « , c’est-à -dire  »  Nations et Nations   » ou encore  »  Nations Unies  : ONU  « . La lettre a placée devant Agag représente le taureau qui pousse les nations unies.

Nous trouvons alors un lien important entre Gog, l’ONU (lieu où se rencontrent  »  tous les rois de la terre  « ) et Amalek qui fait pression sur les nations par sa propagande. Non pas qu’Amalek soit l’ONU, mais il s’introduit de plus en plus dans cette organisation, jusqu’à  ce qu’il parvienne à  amener les nations à  la bataille de Jérusalem. Mais Amalek ne comprend pas que Dieu contrôle tout  :

Za 14/2  : Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem; (C’est Dieu qui parle)

 

Apoc 16/13-14  : Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à  des grenouilles. 14 Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant.

Nous voyons que les esprits qui font la propagande auprès des rois de la terre pour les amener au grand combat contre Dieu sont  »  impurs  « . Ils souillent les populations, mais Dieu laisse faire car le rendez-vous final est fixé depuis longtemps.

Dieu dit qu’Amalek n’est pas récupérable  ! Il doit être exterminé. Il a combattu contre Moïse, Saül, David et Esther (Haman était Amalécite). Le gouvernement charnel d’Israël n’a pas pu éradiquer Amalek, il faudra un autre mode de gouvernement pour y parvenir  : celui du Mashiah.

Amalek veut détruire les lois bibliques

Il serait imprudent pour le monde chrétien de croire qu’Amalek n’en veut qu’aux juifs. La culture qui a porté le monde civilisé depuis 2000 ans est la culture judéo-chrétienne.

Un texte du nouveau testament a été mal traduit, voici la véritable traduction, l’apôtre Paul écrit ceci  :

Rom 11/17-18  : Or, si quelques-unes des branches ont été arrachées, et si toi qui étais un olivier sauvage, as été enté au milieu d’elles, et es devenu coparticipant de la racine et de la graisse de l’olivier, 18 ne te glorifie pas contre les branches; mais si tu te glorifies, ce n’est pas toi qui portes la racine, mais c’est la racine qui te porte. (Darby)

Rom 11/17-18  : Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à  leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier, 18 ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte. (Segond)

Rom 11/17  :Eiv de, tinej tw/n kla,dwn evxekla,sqhsan( su. de. avgrie,laioj w’n evnekentri,sqhj evn auvtoi/j kai. sugkoinwno.j th/j r`i,zhj th/j pio,thtoj th/j evlai,aj evge,nou(

Le mot grec utilisé dans ce verset comme préposition est ἐν qui signifie  »  dans, avec, parmi  « . Le fait de traduire ce mot par  »  à  la place de   » (Voir les traductions Segond et Semeur) change complètement le sens du verset. Pourquoi cette  »  erreur   » gravissime  ?*

* Note MAV: la Segond 21 a rectifié cette erreur effectivement gravissime, puisqu’elle a légitimé la théologie du remplacement:  Roms 11:17  Mais si quelques-unes des branches ont été coupées et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été greffé parmi les branches restantes et tu es devenu participant de la racine et de la sève de l’olivier,

La branche chrétienne n’a jamais été entée  »  à  la place   » mais  »  parmi   » les branches juives sur la racine de l’olivier.

Cela signifie qu’il n’y a pas eu d’échange ni de remplacement d’Israël par l’église. Les chrétiens et les juifs ont la même racine et sont destinés à  ne former qu’un seul peuple, simplement les juifs n’ont pas encore reconnu leur messie. Mais la bible dit que lorsqu’ils reconnaîtront le messie, le temps de la grâce sera terminé  ! La culture et la morale sont communes aux chrétiens et aux juifs  : elles reposent sur le décalogue. De nombreux pays ont établi leurs lois sur le fondement du décalogue et des enseignements de la Torah. Mais de nos jours ces lois sont combattues et démontées une à  une  : c’est la non-Torah  !

Le monde est envahi par une pensée athée. On veut nous faire croire qu’il n’y a pas de créateur mais que le monde est arrivé  »  par hasard   » et que la morale judéo-chrétienne est un esclavage qui ligote l’humanité. Ceci est prophétisé dans le psaume 2  :

Ps 2/1-6  : Pourquoi ces nations qui remuent, ces peuples qui murmurent en vain? 2 Des rois de la terre s’insurgent, des princes conspirent contre Yahvé et contre son Messie 3 Faisons sauter leurs entraves, débarrassons-nous de leurs liens!4 Celui qui siège dans les cieux s’en amuse, Yahvé les tourne en dérision. 5 Puis dans sa colère il leur parle, dans sa fureur il les épouvante 6 C’est moi qui ai sacré mon roi sur Sion, ma montagne sainte. (King James)

Le doute concernant Dieu se diffuse partout. Juifs et chrétiens croient que le monde a un sens et un but, tandis que la philosophie d’Amalek dit que tout est aléatoire, dépend de la chance et du hasard. Ce n’est pas pour rien qu’Haman l’Agaguite a tiré au sort le jour où il devait exterminer les juifs (Esther 3/7).

Il est intéressant de constater que les mots עֲמָלֵק (Amaleq) etqpes; (safeq) ont la même valeur numérique  : 240. Safeq signifie  :  »  douter, cracher, frapper sa cuisse en signe de refus et de moquerie  « .

Assassiner la culture judéo-chrétienne

Pour Amalek, Israël n’a aucun droit et il a tous les torts. Toute la vérité sur Israël doit être détruite, il faut délégitimer Israël. Ceci a été une constante dans l’histoire et a pris de multiples formes.

Or, nous pouvons lire ceci  :

Za 9/11-16  : Et pour toi, à  cause de ton alliance scellée par le sang, Je retirerai tes captifs de la fosse où il n’y a pas d’eau. 12 Retournez à  la forteresse, captifs pleins d’espérance! Aujourd’hui encore je le déclare, Je te rendrai le double. 13 Car je bande Juda comme un arc, Je m’arme d’Ephraïm comme d’un arc, Et je soulèverai tes enfants, ô Sion, Contre tes enfants, ô Javan ! Je te rendrai pareille à  l’épée d’un vaillant homme. 14 L’Eternel au-dessus d’eux apparaîtra, Et sa flèche partira comme l’éclair; Le Seigneur, l’Eternel, sonnera de la trompette, Il s’avancera dans l’ouragan du midi. 15 L’Eternel des armées les protégera; Ils dévoreront, ils vaincront les pierres de la fronde; Ils boiront, ils seront bruyants comme pris de vin; Ils seront pleins comme une coupe, Comme les coins de l’autel. 16 L’Eternel, leur Dieu, les sauvera en ce jour-là , Comme le troupeau de son peuple; Car ils sont les pierres d’un diadème, Qui brilleront dans son pays.

Ce texte nous parle de la fin des temps et du retour des juifs dans leur pays. Curieusement les descendants de Juda et d’Ephraïm se heurtent aux enfants de  »  Javan  « .

Javan représente la Grèce et sa culture. Dans l’histoire biblique, nous voyons un roi grec comme une préfiguration de l’antichrist  : Antiochus Epiphane.

Sans entrer dans les détails nous savons que ce roi voulait imposer sa philosophie au peuple juif. Il fit interdire, sous peine de mort  : la circoncision et le repos de shabbat. Il fit brûler tous les rouleaux de la torah qu’il trouvait.

Il est inutile de dire que si la circoncision était interdite, la transmission de l’alliance avec Dieu ne pourrait plus se faire. Bref, il voulait anéantir la pensée juive.

La révolte est partie d’un petit village proche de Jérusalem, alors que les soldats grecs voulaient obliger les habitants à  sacrifier à  un dieu grec. Ce fut la guerre des Maccabée, mot qui signifie  »  le marteau qui frappe  « . La guerre dura un peu plus de 3 ans et se termina par la victoire des Maccabées en 164 avant JC.

Lorsque les juifs voulurent nettoyer le temple et allumer la Ménorah, il n’y avait pas d’huile sainte en réserve. Mais un enfant poussé par l’Esprit découvrit une fiole marquée du sceau du grand prêtre Yohanan, avec de l’huile pour une journée. Or, la préparation de l’huile sainte nécessitait 8 jours. La tradition raconte que la fiole permit à  la Ménorah d’éclairer pendant 8 jours, c’est le miracle de la lumière.

Hanouka est la victoire de la lumière sur les ténèbres, c’est une fête prophétique en ce sens qu’elle annonce la victoire de Yeshoua ha’Mashiah sur l’antichrist, sur l’esprit d’Amalek.

Observons que les juifs ne se sont pas battus pour leur liberté, mais pour un lieu  : Sion  ! Car il est écrit  :

Michée 4/2  : Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Eternel.

Qui dit  »  loi   » dit  »  civilisation  « . Or, l’Eternel a choisi Jérusalem comme capitale, il est significatif que l’Amalek d’origine islamique soutenu par l’Amalek d’origine chrétienne veulent à  tout prix Jérusalem comme capitale d’un état palestinien. Or, le partage de la terre d’Israël n’est pas du tout dans la pensée de Dieu, il est d’ailleurs écrit ceci  :

Joël 3/2  : Je rassemblerai toutes les nations, Et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat; Là , j’entrerai en jugement avec elles, Au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, Qu’elles ont dispersé parmi les nations, Et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé.

Tsion contre Yavan

Nous avons vu dans le texte de Za 9/11-16 que Dieu a choisi Sion en opposition à  Javan. En hébreu ces deux mots s’écrivent comme ceci  :

Tsion  :à¶/Yxide valeur numérique  : 90+10+6+50 = 156

Yavan  :à¶w:y:de valeur numérique  : 10+6+50 = 66

Gog  :g/gde valeur numérique  : 3+6+3 = 2 x 6

Le nom de Dieuhwhya pour valeur  : 5+6+5+10 = 26, nous constatons que la valeur de Tsion  : 256 = 6 x 26. C’est un multiple de la valeur du nom de Dieu. Tsion est donc Saint. Yavan et Gog ont une valeur purement humaine et même diabolique.

Jacq 3/14-15  : Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. 15 Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique.

Il est également intéressant de constater que la valeur numérique du roi d’Amalek, Agag est 7. Ce chiffre est celui de la perfection, cela signifie que la séduction d’Amalek est quasi parfaite, d’ailleurs comme le montre le tableau ci-dessous, le Messie et le serpent ont la même valeur numérique. Entre les deux il faut choisir  :

Hébreu Phonétique Valeur numérique
Messie j’yvim; Mashiah 40+300+10+8=358
Serpent vj;n: Nahash 300+8+50=358

Matt 24/24  : Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus.

Vouloir s’attaquer au trône de Dieu

La parole nous dit qu’Amalek s’attaque au trône de Dieu. Il est intéressant de lire une partie du texte en hébreu de manière à  préciser sous quelle forme se fait cette attaque  :

(vayomer             ki yad al ken    Yah   milhamaah                lé                           YHWH)

pour YHWH              un combat              YH     le trône de contre une main car                         et il dit

Nous constatons que le nom de Dieu qui suit le mot  »  trône   » n’est pas complet, il a perdu un wavwet, un héh. Cela signifie qu’Amalek s’est attaqué au fils de Dieu (le clou) et au Saint Esprit (le souffle).

(Note MAV: je n’ai pu retranscrire ici le texte en hébreu)

Ex 17/16  : Il dit: « Oui, la main au trône de Yah, guerre pour IHVH-Adonaï contre ‘Amaléq, de cycle en cycle! » (Chouraqui)

La culture Gréco-romaine

L’empereur Constantin a régné de 306 à  337, il s’est  »  converti   » au christianisme en 312. Très rapidement, il a voulu que le monde chrétien se sépare du monde juif, car jusque là , les chrétiens suivaient les fêtes avec les juifs. Lors des conciles d’Antioche (345), de Laodicée (365), d’Agde (506), de Tolède (7ème s.) et de Nicée (787), des ordres ont été donnés aux chrétiens de ne plus s’associer aux juifs pour les fêtes. Par exemple  :

Concile de Laodicée en 365  : »  il est interdit de célébrer les fêtes juives, ni même de participer à  des fêtes avec eux, les chrétiens ne doivent pas judaïser en se reposant le jour du shabbat, mais ils doivent travailler ce jour là . Si l’on en trouve judaïsant, qu’ils soient anathème du Christ  « .

Dans la Rome antique on fêtait le dieu Saturne du 17 au 24 décembre. Les saturnales étaient un moment particulier où les esclaves jouissaient d’une apparente et provisoire liberté. L’autorité des maîtres sur les esclaves était suspendue. Les tribunaux et les écoles étaient en vacances. On s’offrait des cadeaux et des figurines étaient suspendues aux portes des maisons. On s’offrait de somptueux repas.

Le 24 décembre une procession montait jusqu’au dieu saturne pour retirer les chaînes qu’il portait. Le 25 décembre, le jour du solstice d’hiver était  »  Dis natalis soles invicti   »  : jour de la naissance du soleil invaincu  ! Un grand jour de fête.

Constantin, ne voulant plus que les chrétiens fêtent Hanouka avec les juifs, a décidé que le 25 décembre serait la date de naissance de Yeshoua. C’est ainsi que  »  Dis natalis soles invicti   » est devenu Noël.

Au fil des années, le monde chrétien a été séparé du monde juif, ce qui a été l’objet de beaucoup de souffrances pour les juifs. Ce n’est que depuis peu de temps que certains chrétiens réalisent la nécessité de revenir à  la racine juive, car nous sommes destinés à  ne faire qu’un arbre, un seul troupeau.

Mais le monde gréco-romain veut imposer sa culture. Le 5 octobre 2013, le conseil de l’Europe a voté une résolution visant à  interdire dans toute l’Europe la pratique de la circoncision sous prétexte  » d’une violation de l’intégrité physique des enfants  « .

La définition de l’antisémitisme a été retirée du site de l’agence des droits fondamentaux de l’UE en décembre 2013.

Dans les pays occidentaux, il est interdit d’être homophobes, les tabous ont été brisés. Or, l’homosexualité étant clairement condamnée par la bible, ne se dirige-t-on pas vers une interdiction des écritures  ?

De plus en plus de lois autorisent la mise à  mort  : l’avortement, l’euthanasie, le choix d’une  »  fin de vie digne   » etc…

La philosophie grecque cultive l’apparence de l’homme, sa réussite, sa liberté et son moi. En conséquence il n’y a jamais eu autant de divorces, de suicides, d’enfants désorientés.

Amalek et le travail pénible

La racine du nom  »  Amaleq   » (lm'[;  : amal) parle de travail pénible, difficile et inutile. Nous retrouvons cette même racine dans quelques versets. Notamment ceux-ci  :

Ps 127/1  : Si l’Eternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain;

 

Eccl 1/3  : Quel avantage revient-il à  l’homme de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ?

Nous pouvons comprendre que l’attaque contre le trône de Dieu trouve également une racine dans un travail inutile pour le royaume. C’est la technique de Pharaon qui consiste à  épuiser les enfants de Dieu dans des œuvres inutiles, de manière à  les rendre fragiles, à  les empêcher de servir le Seigneur.

En même temps,  »  Pharaon   » qui a été englouti dans la mer, resurgit sous la forme de la  »  bête qui monte de la mer  « . Pharaon fait peser l’esclavage sur l’humanité  : le travail, les déplacements, l’angoisse, l’incertitude, le chômage etc…

La mise en coupe réglée de toutes les productions alimentaires, la lourdeur de l’administration, les inégalités qui s’accroissent etc… La culture d’Amalek, c’est aussi celle de l’argent et de l’esclavage.

De plus, comme au temps d’Antiochus IV qui avait souillé le temple avec une truie, le déferlement d’obscénités veut salir et souiller les  »  temples du Saint Esprit   » que nous sommes, en particulier de nos enfants et petits enfants pour faire une génération captive du malin.

N’oublions pas que dans la guerre céleste, il y aura un moment où Satan et les démons n’auront plus de place dans le ciel, il est écrit  :

Apoc 12/9  : Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

Les démons sont des esprits et, quand ils seront jetés sur terre, ils prendront possession des corps humains qui auront été préalablement souillés et préparés à  cela. Le déferlement de péchés organisé dans le monde, notamment autour des enfants, a aussi ce but là   ! Tous les jeux vidéo  »  monstrueux   » ont cet objectif, etc…

Ce n’est pas pour rien que la parole précise  :  »  malheur à  la terre   » (Apoc 12/12).


Conclusion

Il nous semble très important d’apporter cet enseignement au monde chrétien. Nous devons absolument comprendre que le sort des juifs et des chrétiens est lié.

La séduction actuelle est incroyablement puissante, la désinformation concernant le peuple d’Israël est systématique dans nos médias. Les chrétiens doivent choisir entre la bible et les médias  !

La bible nous explique que ces choses doivent arriver, mais dans quel camp serons nous  ? Voici l’ordre des valeurs du monde d’Amalek, qui n’est qu’une facette  de l’antichrist :

Apoc 18/11-13  : Et les marchands de la terre pleurent et sont dans le deuil à  cause d’elle, parce que personne n’achète plus leur cargaison, 12 cargaison d’or, d’argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d’écarlate, de toute espèce de bois de senteur, de toute espèce d’objets d’ivoire, de toute espèce d’objets en bois très précieux, en airain, en fer et en marbre, 13 de cinnamome, d’aromates, de parfums, de myrrhe, d’encens, de vin, d’huile, de fine farine, de blé, de bœufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d’âmes d’hommes.

La plus grande valeur est l’or, la plus petite valeur ce sont les âmes humaines, ce pour quoi Yeshoua est mort  ! Ces valeurs sont-elles les nôtres  ? Attention, il est écrit  :

Esaïe 5/20  : Malheur à  ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume!

La fin des temps est très proche, elle sera très difficile. Chacun va devoir se déterminer et en assumer les conséquences. Il est écrit  :

Matt 10/22  : Vous serez haïs de tous, à  cause de mon nom; mais celui qui persévérera jusqu’à  la fin sera sauvé.

Mais aussi  :

Jean 16/33  : Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

Isaac a béni son fils Jacob et dit  en terminant :

 »  Maudit soit quiconque te maudira, Et béni soit quiconque te bénira.  « 

(Gen 27/29)

 ======================================================================================

Annexe  1

Extraits du livre  »  Enfin j’y vois clair   » de Robert BLANCOU

A comme  »  autodafés   » (condamnation à  être brûlé)  : 40 juifs brûlés vifs à  Blois en 1171, 20 à  Bruxelles en 1370.

B comme  »  Baptêmes forcés  « 

C comme  »  Conversions   » au christianisme sous menaces de mort  : en Espagne en 613, 1146, 1391, 1411, 1435  ; En France en 629  ; dans l’empire Byzantin en 640  ; à  Rhodes en 1502  ; en Russie en 1827.

D comme  »  Destructions   » de la communauté juive à  Blois en 1171, de celle de Munich en 1285, 70 communautés détruites en Espagne sous l’inquisition, etc…

E comme  »  Expulsions   » de la population juive de divers pays ou villes  : d’Allemagne en 1885  ; d’Angleterre en 1290  ; d’Augsbourg en 1439  ; d’Autriche en 1421  ; de Cologne en 1426  ; de Cracovie en 1497  ; d’Espagne en 1492  ; de France en 1182, 1198, 1254, 1306, 1394  ; de Hambourg en 1649  ; de Hongrie en 1349, 1360, 1367  ; de Kiev en 1910  ; de Lituanie en 1497  ; de Mayence en 1012, 1420  ; de Milan en 1597  ; de Moscou en 1891  ; du Portugal en 1498  ; de Prague en 1740  ; du royaume de Naples en 1541  ; de Russie en 1727, 1747, 1824, 1918  ; de St Pétersbourg en 1891, de Vienne en 1421, 1670  ; de Worms en 1615  ;

F comme  »  Fausses accusations   » de rapts et de meurtres d’enfants chrétiens à  des fins rituelles, de chapardage d’hosties dans les églises pour les mêmes raisons, de sorcellerie (le shabbat des juif est assimilé au shabbat des sorcières), d’empoisonnement de puits ou de sources (les juifs voudraient provoquer des épidémies de peste). Et cela dans toute l’Europe en 1144, 1263, 1348, 1490, 1670, 1826, 1853, 1900.

Accusations suivies de terribles représailles, Exemples  : 300 juifs envoyés sur le bûcher à  Vienne en 1181  ; d’autres à  Troyes en 1285  ; 2000 juifs, hommes, femmes et enfants, brûlés vifs à  Strasbourg en 1349.

Fausses accusations de trahison nationale  :  »  l’affaire Dreyfus   » en France en 1894.

Fausses accusations entre les deux guerres, d’une conspiration à  l’échelle mondiale au moyen de la publication d’un faux document intitulé  »  le protocole des sages de Sion  « .

G comme  »  Gifle   »  : gifle infligée à  un juif, tous les ans et cela sur une longue période à  Toulouse, à  l’issue de la cérémonie du vendredi saint. Prétexte  :  »  ce sont les juifs qui ont tué Jésus  « .

H comme  »  Humiliations   »  : législation anti-juive de restriction des droits civils ou de discrimination. Par Constantin II en 339  ; en Angleterre en 1275  ; en Pologne en 1924, 1937  ; en Prusse en 1750  ; en Roumanie en 1937  ; en Russie en 1835 etc…

I comme  »  Incendies  « , Saint Ambroise en 388 écrit ceci  :  »  Je déclare avoir mis le feu à  la synagogue, ou du moins avoir commandé ceux qui ont mis le feu, pour qu’il n’y ait point de place où le Christ est renié…en vérité la synagogue a été détruite par le jugement de Dieu  « .

J comme  »  Jérusalem interdite   »  : pendant longtemps les chrétiens ont interdit aux juifs d’entrer dans ce qui reste de la ville du roi David. (Sauf le jour de la commémoration de sa destruction par les romains…)

K

L comme  »  Luther   »  : propos tenus en 1542 par le grand réformateur déçu que le peuple juif n’adhère pas en masse au message du salut par le foi en Jésus  :  »  Nous, chrétiens, qu’avons-nous à  faire avec un peuple rejeté et damné  ?…Qu’on mette le feu à  leurs synagogues et à  leurs écoles  !  « .

M comme  »  Massacres   » de populations juives perpétrées par les croisés en route vers Jérusalem en 1096, 1099, 1147, 1189, 1204, 1320. Par d’autres groupes armés, en France en 1236, en Allemagne 1330, à  Bruxelles en 1370, à  Séville en 1391, à  Toulouse en 1420, à  Cordoue en 1473, à  Ségovie en 1474, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, en Ukraine de 1556 à  1563  ; etc…

N comme  »  Nicée   » (concile de Nicée en 325)  : lors de cette réunion au somme de  »  la gentilité chrétienne  « , dans une ferme volonté de se séparer des juifs, les autorités religieuses décident que la Pâque sera célébrée par les chrétiens à  un autre moment que par les juifs  »  afin de ne pas souiller cette fête avec le sang de ceux qui ont tué Jésus  « .

(C’est ainsi que les chrétiens en arrivent à  dire  :   »  les juifs ne fêtent pas Pâque en même temps que nous  « , alors que c’est le contraire…)

O comme  »  Obligation   »  : en 1226 le concile de Vienne oblige les juifs à  porter un ridicule chapeau pointu à  titre distinctif.

P comme  »  Pogroms   »  : Emeutes de populations accompagnées de pilages et de meurtres dirigées contre les juifs.

A Lvov en 1664, à  Brest-Litvosk en 1680, à  Cracovie en 1682, à  Poznan en 1687, en Ukraine en 1768 et 1919, à  Rome en 1793, en Roumanie en 1871, en Russie en 1881 et 1905, à  Kichinev en 1903, en divers lieux de Pologne et en Hongrie en 1919, à  Salonique en 1932, encore en Pologne en 1946 et 1968 (après la shoah  !…)

Q comme  »  Quartiers fermés   »  : quartiers appelés  »  ghettos   » et hors desquels il était interdit aux juifs d’habiter. Premier ghetto à  Venise en 1516.

R comme  »  Restrictions   »  : restrictions économiques à  l’encontre des juifs. En Pologne en 1909 et 1917.

S comme  »  Signe distinctif   »  : le concile de Latran (1215) impose aux juifs de porter sur le devant et au dos du vêtement une pièce de tissu jaune appelée  »  rouelle  « .

T comme  »  Torquemada  « ,  »  Traque   » et  »  Torture   »  : Torquemada, nommé chef de l’inquisition espagnole en 1483, traque, en vue de les soumettre à  la torture, les Marranes ( »  nouveaux catholiques   » qui continuent de pratiquer la religion juive en secret).

Aux lettres H et N il faudrait parler d’Hitler et des Nazis, mais ceux là  ne se déclaraient pas  »  chrétiens   »  !!!…

Annexe  2

 

Voici un exemple concret d’action d’Amalek  :

(Copie d’un mail envoyé par Catherine Goyard, présidente d’Avenir de la culture)

Vous ne le savez peut-être pas, mais ce 10 décembre 2013 sera une date charnière pour le futur de l’Europe.  Ce jour-là , Madame Estrela compte en effet faire valider par ses collègues députés européens une feuille de route  incluant la reconnaissance de l’avortement comme un « droit ».

 

Si le rapport Estrela était adopté  – au mépris de toutes les législations et traités antérieurs –  l’Union Européenne disposerait d’un argument juridique pour imposer l’avortement sans restriction  aux pays qui n’ont pas encore totalement cédés à  la culture de mort : Pologne, Irlande et Malte. Quant à  ceux qui voudraient revenir sur l’avortement légal ils auraient   les mains liées.  En France, si l’avortement était reconnu comme un « droit » par l’Union Européenne, une révision constitutionnelle serait nécessaire pour revenir sur la loi Veil.

 

Tout aussi inquiétant, le rapport Estrela demande aux États membres de « réglementer et surveiller le recours à  l’objection de conscience dans les professions-clé. »

 

Considérant que dans de nombreux pays le personnel soignant refuse de pratiquer des avortements, le rapport « insiste sur le fait que le droit à  l’objection de conscience est un droit individuel et non une politique collective ». Formule ambiguë qui pourrait conduire un grand nombre d’infirmières et de médecins à  devoir collaborer directement avec la culture de mort, sous peine de poursuites judiciaires.

 

Le rapport Estrela contient également une menace telle pour vos propres enfants que nous sommes tenus de vous en informer :  il est question de mettre en œuvre les recommandations du guide de l’OMS   « Standards for Sexuality Education in Europe ». Ce document est un véritable traité de corruption des mineurs…  Il prévoit – entre autres – d’initier tous les enfants européens entre 0 et 4 ans à  la masturbation et de faire découvrir les moyens contraceptifs et abortifs dès l’école primaire  !

Résultats du vote

Madame, Monsieur, Cher Ami,

 

Le rapport Estrela a été rejeté aujourd’hui en séance plénière du Parlement Européen par 334 contre 327 voix, et 35 absentions. Nous vous remercions chaleureusement pour votre mobilisation qui s’est montrée décisive !

 

En un temps très bref, vous-même et plus de 18 000 personnes ont signé la pétition initiée par Droit de Naitre et envoyée à  tous les eurodéputés français. Il est indiscutable que cette pression populaire a contribué puissamment à  la victoire.

 

Le rejet du rapport Estrela – peu de temps après le résultat positif du référendum croate – révèle la véritable nature du lobby anti-famille : une nébuleuse ultra-minoritaire, aussi extrémiste que coupée des aspirations populaires.

 

La bataille remportée aujourd’hui confirme la conviction fondamentale de Droit de Naître : un groupe de citoyens combatifs peut changer le cours de l’Histoire. Merci pour votre confiance !

Courrier complémentaire

Madame, Monsieur, Cher Ami,

 

Ce 10 décembre nous avons remporté une bataille importante avec le rejet du rapport Estrela par les eurodéputés. Mais le guide de l’OMS intitulé « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe » est toujours en vigueur !

 

Ce document – qui a directement inspiré le rapport Estrela – se trouve actuellement sur la table de la plupart des gouvernements européens. Il pourrait être mis en œuvre en France dès demain via l’Education Nationale !

 

Si c’était le cas vos enfants seraient informés en classe sur le « droit » à  l’avortement avant même d’atteindre la puberté !

——————————————

Le guide de l’OMS intitulé « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe » recommande pour tous les enfants européens :

– entre 4 et 6 ans : développer l’attitude « mon corps m’appartient »

 

– entre 6 et 9 ans : être informé quant aux différentes méthodes de contraception

 

– entre 9 et 12 ans : connaître les droits sexuels (y compris l’avortement) selon la définition de l’IPPF (c’est-à -dire le Planning Familial) et agir dans le cadre de tels droits

 

– 15 ans et + : inciter les adolescents à  adopter un point de vue critique face aux normes religieuses en rapport avec la grossesse

 

Sachez qu’il est également question d’informer les bambins de 0 à  4 quant à  la masturbation enfantine !

 

Si ce rapport était appliqué par le gouvernement français vos enfants seraient traités dès l’école maternelle comme des clients potentiels de l’industrie de l’avortement !

===============================================================================================

Les enseignements de Daniel Steen lors du séminaire de Mons 2014 peuvent être écoutés en audio :

1 – LE MONDE DE LA FIN  

2 – La guerre Israélo-arabe

3 – AMALEK, L’ENNEMI DE DIEU

4 – LES FÊTES DE L’ÉTERNEL ET LA LUMIÈRE

5 – L’ENDURCISSEMENT DES COEURS