L’INFANTILISME CHRÉTIEN, par Michelle d’Astier de la Vigerie

Tous les ministères, en particulier ceux qui pratiquent la délivrance, finissent par faire un constat pénible : les chrétiens des derniers temps ne croient pas à  leurs propres prières et courent après les gens de " charisme " pour prier à  leur place, au risque de tomber sur des loups qui vont se servir de leur manque de foi pour les attacher à  eux-mêmes, à  LEUR ministère, à  leurs propres œuvres, souvent en les pompant financièrement, en leur laissant croire qu'ils vont prier pour eux, à  leur place, et avec plus d'efficacité.